Attention futurs présidents de l’ACI! Vous pouvez conserver l’emploi que vous occupez le jour

On m’a demandé récemment si j’ai dû mettre mes activités immobilières en suspens afin de m’occuper de mes responsabilités de présidente de l’ACI. Je suis heureuse de dire que la réponse est non! J’ai appris quelques leçons au fil des ans qui m’ont permis d’équilibrer les deux rôles. J’aimerais maintenant vous faire part de quelques mesures que j’ai prises qui pourraient vous intéresser si vous décidez de faire du bénévolat (et je vous encourage fortement à le faire).

  1. Cherchez une occasion qui cadre bien avec votre mode de vie actuel et gardez l’esprit ouvert pour faire place à d’autres occasions qui se présenteront à l’avenir.

Bien que j’aie siégé à mon premier conseil d’administration tôt dans ma carrière et que j’aie accepté des postes d’administratrice à l’échelle locale, provinciale et nationale, il y a eu des périodes où je disposais de moins de temps à consacrer à un conseil d’administration, donc j’ai opté de siéger à titre de membre de comité. Il y a plusieurs façons de s’investir en tant que bénévole dans notre secteur et, à mon avis, aucun des rôles n’est secondaire. N’importe quelle contribution que vous apportez pour améliorer notre secteur ou votre collectivité est, à mon sens, du temps bien investi.

Si le moment n’est pas opportun pour assumer des responsabilités additionnelles à titre de bénévole, peu importe la raison, cela ne signifie pas qu’il ne le sera pas à un moment donné. De plus, n’oubliez pas que la plupart des engagements pris en tant que bénévoles ont des durées de mandats précises; vous n’avez donc pas à vous soucier d’avoir hypothéqué votre avenir.

  1. Organisez votre temps et établissez les priorités des tâches.

Ce n’est pas un secret pour personne : l’engagement le plus important du bénévole est le temps. Lorsque j’étais présidente de mon association provinciale, j’ai dû m’éloigner de mon entreprise 160 jours durant l’année! J’ai rapidement appris que je devais organiser mon temps et établir les priorités des tâches à accomplir.

Par exemple, tous les matins, je suis consciente que j’ai des tâches urgentes à remplir, et pour l’ACI et pour mon entreprise. J’assigne une note à chaque tâche : « A » à une tâche très urgente que je dois accomplir en premier; « B » aux tâches semi-urgentes dont je dois m’occuper ensuite; « C » aux autres tâches sur lesquelles je me concentre si le temps le permet.

Je compte toujours sur mon agenda papier. Vous direz peut-être que je suis vieux jeu, mais j’ai toujours préféré noter sur papier les conversations entretenues sur mon téléphone intelligent. De plus, j’éprouve une réelle satisfaction à rayer des tâches de ma liste!

Je dois avouer, cependant, que je suis et serai toujours un bourreau de travail avéré. Ma journée commence très tôt et se termine très tard.

  1. Ayez une équipe solide à vos côtés et gardez les choses en perspective.

En tant que présidente de l’ACI, je voyage beaucoup, en parcourant le pays d’un bout à l’autre. Je suis reconnaissante envers l’excellente équipe qui s’occupe de mes affaires quotidiennes durant mes déplacements.

Il m’arrive parfois de laisser passer des occasions que je saisirais au bond normalement, parce que j’ai déjà beaucoup à faire en tant que professionnelle de l’immobilier et en tant que bénévole. Dans de telles situations, je me rappelle qu’un rôle de leadership, comme celui de présidente d’une association nationale, demande des sacrifices, mais qu’il ne s’agit que d’une année dans ma vie (à la fois) et que j’en retire de grands avantages, personnellement et professionnellement.

J’ai le privilège de travailler aux côtés de personnes fort compétentes, d’échanger des idées et des perspectives avec elles et de les compter parmi mes amis. J’apprends comment notre secteur évolue et ce que je peux faire pour faciliter le travail de mes collègues et pour venir en aide aux Canadiens qui s’achètent des maisons et à nos collectivités.

Note de la rédaction : Si vous souhaitez vous investir dans votre profession et partager vos talents avec la communauté immobilière, communiquez avec votre chambre ou association locale ou provinciale afin de vous renseigner sur les possibilités qui existent à l’endroit où vous habitez. Pour vous renseigner auprès de l’ACI sur les occasions de bénévolat qui s’offrent à l’échelle nationale, rendez-vous à l’adresse dirigeants.crea.ca.

 

Pauline Aunger a été la présidente de l’ACI en 2015. Elle a auparavant été administratrice de représentation générale au sein du conseil d’administration de l’ACI. Pauline est agente immobilière depuis 1977 et courtière responsable de Royal LePage Advantage Real Estate à Smiths Falls et Perth (Ontario). Elle est membre et ancienne présidente de la Rideau St. Lawrence Real Estate Board où elle a présidé le comité des affaires politiques et a été membre du comité des normes professionnelles. Pauline est membre de l’Ottawa Real Estate Board et ancienne présidente de l’Association immobilière de l’Ontario (OREA). Elle a participé aux travaux de nombreux comités, y compris à titre de membre du conseil d’administration de la Fondation de l’OREA et du comité des affaires fédérales de l’ACI.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.