Bilan de l’année : défendre le logement pendant une pandémie mondiale

Malgré les bouleversements découlant de la pandémie mondiale, la véritable résilience dont les courtiers et agents immobiliers ont fait preuve nous a donné une lueur d’espoir.

Les attentes étaient ambitieuses à la fin de l’année 2019, une année couronnée de succès où les courtiers et agents immobiliers ont été témoins de progrès historiques au chapitre de la défense des intérêts. Notons, entre autres, la bonification du Régime d’accession à la propriété et le lancement de l’Incitatif à l’achat d’une première propriété. De plus, au cours de l’élection de 2019, chacun des grands partis politiques a fait valoir l’importance de l’accession à la propriété par le biais de plusieurs engagements électoraux. Un gouvernement libéral réélu a par la suite réaffirmé sa position en faisant mention de l’abordabilité pour les acheteurs d’une première propriété dans le discours du Trône, et le premier ministre a également demandé au ministre des Finances de revoir la simulation de crise pour les prêts hypothécaires.

L’élan attribuable aux activités de l’ACI en matière de défense des intérêts s’est poursuivi en 2020, tandis que Bill Morneau, alors ministre des Finances, a annoncé en février des modifications à la simulation de crise afin de la rendre plus dynamique. Le nouveau taux de référence a été fixé afin de correspondre à la valeur médiane hebdomadaire des taux d’intérêt des prêts hypothécaires assurés de 5 ans à taux fixe indiqués dans les demandes d’assurance traitées, plus 2 %.

Autres activités de défense des intérêts

COVID-19

Puis, la pandémie de la COVID-19 a frappé le monde entier, plongeant le Canada dans une incertitude économique et entraînant des confinements obligatoires visant à freiner la propagation du virus et à gérer les pressions exercées sur notre système de santé publique.

Les modifications à la simulation de crise ont été suspendues afin de renforcer la résilience des institutions financières sous réglementation fédérale et à améliorer la stabilité du système financier canadien.

Depuis le début de la COVID-19, l’ACI a entretenu des discussions avec des agences et ministères gouvernementaux. Nous avons eu des discussions constructives sur les défis uniques auxquels les courtiers at agents immobiliers et agences immobilières sont confrontés, ainsi que sur les conséquences dévastatrices potentielles de toute perturbation de leurs activités quotidiennes. Le gouvernement a réagi à nos appels à l’action en présentant les mesures concrètes suivantes :

Depuis l’annonce de ces mesures, l’ACI a collaboré avec des représentants du gouvernement afin de signaler toute lacune des programmes, puis de proposer des solutions qui les rendent accessibles aux entreprises canadiennes qui en ont le plus besoin. Plusieurs de nos recommandations ont été adoptées, donnant lieu à des bonifications des programmes existants et au lancement de nouvelles initiatives, comme les suivantes :

  • la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), qui fournit une aide financière aux salariés et aux travailleurs indépendants canadiens qui sont directement touchés par la COVID-19 et qui n’ont pas droit aux prestations d’assurance-emploi (AE);
  • la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE), pour les travailleurs qui sont incapables de travailler en raison de la COVID-19;
  • la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA), pour les travailleurs qui doivent s’occuper d’un membre de leur famille pour des raisons liées à la COVID-19;
  • la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer, qui se trouve à remplacer l’AUCLC et qui offre des subventions pour le loyer directement aux entreprises, plutôt qu’aux propriétaires, avec un taux de la subvention de base de 65 % relativement à des dépenses de loyer admissibles jusqu’au 13 mars 2021;
  • le retrait et la radiation partielle du CUEC ont été augmentés, et le CUEC a été aussi offert aux entreprises qui exerçaient leurs activités à partir d’un compte bancaire non commercial;
  • la SSUC a été prolongée jusqu’en juin 2021, et le gouvernement a proposé d’accroître le taux de subvention maximal, le faisant passer à 75 % pour la période qui commence le 20 décembre 2020, jusqu’au 13 mars 2021.

Réaffirmation de la priorité accordée au logement

Nous avons également assisté, cet été, à un remaniement ministériel important et à la dissolution du Parlement. Malgré la disponibilité limitée des parlementaires, l’ACI a continué de claironner l’importance du logement, et a été heureuse de constater la prise en compte des priorités des courtiers at agents immobiliers dans le contenu du discours du Trône exposant le programme à suivre dès la reprise des travaux parlementaires. De plus, le rôle du secteur du logement dans la stimulation de l’économie et la création d’emplois a été mis en valeur, tout comme l’importance d’appuyer les personnes ayant le plus besoin d’un logement au moyen d’investissements dans le logement abordable, tout en offrant une valeur ajoutée aux propriétaires.

« Pour aider la classe moyenne, le gouvernement apportera des améliorations à l’Incitatif à l’achat d’une première propriété, notamment dans les grandes villes canadiennes, pour permettre aux familles de s’acheter leur première maison », a affirmé la gouverneure générale Julie Payette.

Journées du CAP

PAC Days

Tout comme les activités de défense des intérêts entreprises par le personnel de l’ACI qui se sont avérées essentielles pour que nos membres puissent bénéficier de soutien, il était tout aussi important pour nos membres de rappeler aux députés fédéraux l’importance du logement pour leurs électeurs. Nous avons donc organisé les toutes premières Journées du CAP virtuelles à l’automne.

L’événement a connu un énorme succès, puisqu’il s’agissait des Journées du CAP les plus courues de l’histoire de l’ACI. Au cours de près de 150 réunions, les membres de la communauté immobilière ont fait le point sur l’état du logement dans leur collectivité, et ce, tout en communiquant la nécessité de s’attaquer au problème urgent de l’offre de logement, et de rendre les demeures plus écoénergétiques et plus résistantes aux changements climatiques.

D’abord et avant tout, les courtiers et agents ont axé leurs rencontres sur l’importance d’un logement et ont fait valoir auprès des décideurs clés le besoin de protéger la population canadienne la plus vulnérable. Ces priorités reprenaient les propositions présentées dans la soumission écrite [JB1] présentée par l’ACI lors des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, qui s’est adressé aux participants lors des Journées du CAP, a profité de l’occasion pour discuter de certaines des initiatives gouvernementales mises en place depuis cette soumission, à l’approche de la Journée nationale de l’habitation et de la Semaine REALTORS Care® 2020. Des extraits de son entretien (en anglais) avec Michael Bourque, chef de la direction de l’ACI, ont été inclus dans l’épisode 9 du balado REAL TIME. Ils suivent un entretien avec Jesse Thistle, auteur métis-cri de From the Ashes et professeur adjoint à l’Université York.

Victoires de l’ACI en matière de défense des intérêts

Alors que l’année tire à sa fin, la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, a déposé l’Énoncé économique de l’automne, qui comprenait quelques dernières victoires en matière de défense des intérêts pour les courtiers et agents immobiliers :

  • Le gouvernement a réitéré son engagement à bonifier l’Incitatif à l’achat d’une première propriété à Toronto, Vancouver et Victoria, où le seuil de revenu de l’acheteur admissible passe de 120 000 $ à 150 000 $, tout comme sa capacité à acheter une propriété jusqu’à 4,5 fois son revenu familial, une augmentation par rapport à la limite actuelle de quatre fois le revenu familial.
  • La somme de 2,6 milliards de dollars sur sept ans pour aider les propriétaires à améliorer l’efficacité énergétique de leur propriété, grâce à un maximum de 700 000 subventions pouvant atteindre 5 000 dollars pour effectuer des améliorations écoénergétiques, et jusqu’à un million d’évaluations énergétiques ÉnerGuide gratuites.
  • La somme de 12 milliards de dollars supplémentaires sous forme de nouveaux prêts disponibles dans le cadre de l’initiative Financement de la construction de logements locatifs, qui s’attaquera à la question de l’offre de logement.

Malgré les défis continus posés par la pandémie de la COVID-19, les courtiers et agents immobiliers peuvent s’appuyer sur les réussites exceptionnelles de 2020, car ils savent que leurs voix continueront de se faire entendre sur la colline du Parlement, ce qui permettra de faire avancer les dossiers de logement pour les Canadiens de partout au pays.

Pascal Chan était le gestionnaire des relations gouvernementales à l’ACI. Il est né et a grandi dans la capitale nationale, et a travaillé dans plusieurs ministères fédéraux – sans surprise – avant de se lancer en politique comme lobbyiste-conseil. Il manie parfaitement les langues officielles et s’amuse parfois à étaler les quelques bribes de cantonais dont il se souvient encore. Lorsqu’il ne fréquente pas les cercles de l’élite politique d’Ottawa, Pascal sillonne le centre-ville à vélo ou encourage le Fury FC des gradins.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.