Ce que vous devez savoir sur les taux hypothécaires

L’incertitude des marchés est à un niveau très élevé actuellement en raison de la pandémie de la COVID‑19 et, lorsque l’incertitude règne, il est bon de revenir à l’essentiel. C’est donc le moment idéal de discuter des facteurs qui influencent les taux hypothécaires.

Approfondissez vos connaissances sur les taux hypothécaires ou communiquez cette information à vos clients.

  • Coût des fonds

Le principal facteur qui influence les taux hypothécaires est le coût des fonds. Les prêteurs hypothécaires empruntent l’argent qu’ils vous octroient par la suite sous forme de prêt. S’ils enregistrent des gains sur l’argent prêté, par rapport à l’argent emprunté, ils réalisent un profit. On entend par coût des fonds le montant versé à leurs déposants et à leurs investisseurs.

Ces institutions sont en mesure de vous prêter de l’argent pour acheter une propriété, car leurs clients déposent des fonds dans leurs comptes, achètent des certificats de placement garanti (CPG) et vendent des actions sur les marchés institutionnels et financiers.

Lorsque l’économie est vigoureuse, les taux d’intérêt ont tendance à augmenter. Puisque les prêteurs hypothécaires empruntent de sources canadiennes et internationales, les économies canadienne et mondiale sont des facteurs qui influent aussi sur le coût des fonds.

Lorsque l’économie se porte bien, les entreprises cherchent à emprunter de l’argent afin de prendre de l’expansion. Les prêteurs hypothécaires font concurrence à ces entreprises pour obtenir des fonds d’investissement en offrant un meilleur rendement aux investisseurs, ce qui contribue à faire augmenter le coût des fonds.

La politique de la Banque du Canada a une certaine influence sur les taux hypothécaires.Si l’inflation était incertaine et non contrôlée, les investisseurs exigeraient un meilleur rendement sur leurs investissements pour compenser le risque d’une perte de valeur de leur argent. Cela augmenterait par conséquent le coût des fonds.

Les taux d’intérêt sont un outil utilisé par la banque centrale pour maîtriser l’inflation. Le taux d’emprunt à court terme qu’elle établit influe sur le taux directeur sur lequel s’appuient les prêteurs pour déterminer les taux hypothécaires variables.

Le rendement des obligations du gouvernement du Canada et les taux hypothécaires fixes sont très étroitement liés. De façon générale, il existe une corrélation entre les taux fixes et le rendement des obligations : lorsque ce dernier augmente, les taux hypothécaires fixes augmentent et vice versa.

Les obligations du gouvernement sont garanties et sont donc un des investissements les plus sûrs. Les prêts hypothécaires quant à eux comportent plus de risques, puisque le prêt pourrait ne pas être remboursé. Les taux hypothécaires sont donc plus élevés pour compenser ce risque. Bien que la corrélation entre ces deux instruments puisse varier sur de courtes durées, l’écart entre le rendement des obligations de 5 ans et les taux fixes de 5 ans avoisine typiquement sa moyenne à long terme.

  • De nombreux facteurs de risque influencent les taux hypothécaires

Le taux hypothécaire est toujours établi selon le niveau de risque que représente l’emprunteur. Le ratio d’endettement, un facteur déterminant, et la cote de crédit, que la plupart des gens connaissent, sont utilisés par les institutions pour déterminer votre capacité financière. Parmi les autres facteurs, notons :

  • le fait d’effectuer vos paiements à temps;
  • un ratio d’utilisation du crédit inférieur à 30 %;
  • votre capacité éprouvée à régler vos factures à temps sur une longue période;
  • l’absence d’une demande de crédit supplémentaire récente;
  • aucun solde important à payer sur des produits de crédit à taux d’intérêt élevé.

La combinaison de ces facteurs entre en compte lors de l’établissement du taux que le prêteur hypothécaire offrira à vous (ou à votre client, dans ce cas-ci). L’économie chancelante et l’inflation qui demeurera vraisemblablement basse pendant longtemps sont les deux principaux facteurs qui contribueront au maintien des taux hypothécaires faibles pendant une période prolongée. Pour les personnes qui ont réussi à maintenir leur stabilité financière au cours de cette période d’incertitude, les faibles taux accroîtront leur capacité à accéder à une première propriété ou à s’offrir une nouvelle propriété qui répond mieux à leurs besoins.

Pour plus d’information sur les taux d’intérêt, visitez CREA Stats.

Jacob Coopersmith est le coordonnateur, Statistiques MLS®, à L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) et membre de l’équipe d’économistes. Il a travaillé au sein de l’ACI d’abord comme étudiant l’été et aussi après avoir terminé ses études vers la fin des années 1990 et début des années 2000. Après avoir travaillé pendant près de vingt ans au pupitre de négociation d’institutions financières importantes, il s’est joint de nouveau à l’ACI en décembre 2019. La grande passion de Jacob est la plongée sous-marine. Il est instructeur de plongée en eaux libres et voyage quelques fois par année afin d’explorer les plus beaux récifs et épaves au monde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *