Ce qu’il faut savoir sur la cohabitation bigénérationnelle

Avez-vous de la difficulté à trouver du contenu à partager dans les médias sociaux?

Laissez tomber Instagram et Facebook. Vous n’avez besoin que de REALTOR.ca.

Notre blogue axé sur le style de vie des consommateurs, le Salon, vous offre du contenu sur des sujets comme les rénovations, les tendances du marché, le bricolage, les guides des quartiers et les maisons originales. Du nouveau contenu passionnant est publié au Salon quatre fois par semaine (et du contenu unique en français est publié pour les passionnés francophones).

Tandis que le contenu du Café ACI est sélectionné spécialement pour favoriser la croissance de votre entreprise et à en assurer la réussite, le contenu du Salon est parfait pour être partagé avec vos clients.

Détenu et exploité par L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), REALTOR.ca est la plateforme immobilière la plus populaire au Canada (Comscore, 2020). Vous y trouverez toutes les inscriptions des systèmes MLS® au pays.

Partagez ce blogue avec vos clients et ceux qui vous suivent en cliquant sur le bouton Facebook ci-dessous!

Vous pouvez aussi suivre REALTOR.ca sur TwitterInstagram et Pinterest.

Consulter le billet de blogue original.


Selon cet article publié au Salon de REALTOR.cala cohabitation multigénérationnelle connaît un essor fulgurant. En seulement 15 ans, entre 2001 et 2016, ce type de ménage a connu une hausse de 37,5 %. 

Alors qu’on parle de plus en plus de garder nos parents vieillissants à la maison, voici quelques pistes de réflexion avant de passer du rêve à la réalité.   

1. Examiner ses motivations internes

Bien avant d’engager un architecte pour transformer le garage en studio coquet pour notre père âgé, ou de prendre rendez-vous avec la banque afin d’acheter un duplex pour cohabiter avec ses parents, il faut prendre le temps d’allumer toutes les lumières sur notre relation avec nos parents. Quelles sont nos attentes? Espérons-nous régler de vieux conflits? Qu’en est-il de notre relation avec le reste de la fratrie? Qu’est-ce qu’une proximité quotidienne avec un parent changera à notre relation? Avons-nous déjà testé la formule en partant en vacances ou en partageant un chalet ensemble? Sommes-nous capables de gérer les petits (ou les grands) conflits, inévitables quand nous vivons dans la même maison que celui qui a déjà eu autorité sur nous? 

2. Discuter du projet avec sa famille immédiate

Parlez ouvertement du projet avec les membres de votre famille immédiate, vos enfants et votre conjoint, et ce, sans la présence de ceux avec qui vous songez partager une maison. Certains sujets – état de santé, niveau de soin, autonomie, finances ou relations avec les gendres et brus – sont délicats, et il faut pouvoir en parler à cœur ouvert. 

3. Faire la liste des avantages…

Avoir des grands-parents à la maison est souvent une grande source de joie et de partage pour les jeunes enfants, mais il faut y réfléchir sérieusement avant de s’embarquer.

… et des inconvénients! 

Ne vous censurez pas. Cette liste n’est pas destinée à être partagée, mais à approfondir la réflexion, ou à l’ouvrir sur d’autres pistes. 

4. Discuter du projet avec les principaux intéressés

Nos parents ont-ils le goût de vivre avec nous? Parfois non, mais parfois oui.

Ce n’est pas parce que nos parents sont âgésqu’ils n’ont pas des goûts, des désirs, des idées, et des budgets différents des nôtres. Il faut aussi leur laisser le temps d’y penser, et de faire leur réflexion de leur côté. Pas question de brusquer nos parents, encore moins de les infantiliser. La réussite de la cohabitation multigénérationnelle, c’est d’abord l’harmonie et l’entraide. 

5. Sortir des sentiers battus

Les modèles de maison bigénérationnelle peuvent prendre plusieurs formes, pas seulement avec les parents âgés, mais avec les frères et sœurs.

Restez souple, et ouvert. En discutant avec vos parents, vous pourriez être surpris de vous retrouver emballé par un projet que vous n’aviez pas du tout envisagé au départ. 

Adapter une maison pour qu’elle convienne à différents besoins n’est pas toujours possible, ni même avantageux. Mais vendre deux propriétés, mettre les avoirs en commun, et en acheter une troisième qui convient à tous, au prorata de l’investissement de chacun, peut s’avérer une excellente solution. 

Et si c’était les grands-parents qui accueillaient leurs enfants dans leur maison?

Autre exemple, si vous êtes vous-même le parent, et que vous en avez les moyens, acheter un duplex ou un triplex avec de jeunes adultes/jeunes parents permet une mise de fonds plus importante, et un investissement plus avantageux. C’est une formule gagnante pour tous, puisque les jeunes parents peuvent accéder à la propriété grâce à l’investissement de leurs parents, et que ceux-ci peuvent préparer sereinement leur retraite à proximité de leurs petits-enfants, et en se sachant bien entourés pour l’avenir. 

Bonne réflexion!

N’oubliez pas qu’un courtier ou agent immobilier membre de L’Association canadienne de l’immeuble peut vous aider à trouver la propriété parfaite pour votre famille si vous décidez d’aller de l’avant avec une maison bigénérationnelle.

REALTOR.ca est le site Web le plus apprécié et le plus fiable du secteur de l’immobilier au Canada. Propriété de L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), qui en est aussi l’exploitant, REALTOR.ca offre de l’information fiable et à jour pour faciliter et rendre encore plus agréable la recherche de la propriété de vos rêves. REALTOR.ca est régulièrement consulté par les propriétaires-vendeurs, les acheteurs et les locateurs de logements et de maisons, tant à partir d’un ordinateur que d’un téléphone intelligent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *