Chutes des ventes résidentielles depuis les records enregistrés en 2021, mais les prix continuent de grimper

L’Association canadienne de l’immobilier (ACI) a révisé ses prévisions concernant les ventes résidentielles qui seront réalisées par l’entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes en 2022 et 2023.


Comme les taux d’intérêt augmentent et que les taux des prêts hypothécaires de cinq ans sont bien au-delà des révisions à la hausse qu’avait prévues la Banque du Canada plus tard cette année, les ventes résidentielles ont ralenti de façon marquée au cours des derniers mois. La hausse des prix s’est également freinée, à la suite de cinq hausses mensuelles record entre octobre 2021 et février 2022.

Un facteur important a été l’effet des taux hypothécaires réduits sur cinq ans sur la simulation de crise.

En avril 2022 seulement, les taux réduits habituels sur cinq ans sont passés de légèrement supérieurs à 3 % à un peu plus de 4 %. Le taux de la simulation de crise est le plus élevé entre 5,25 % et le taux contractuel majoré de 2 %. Pour les emprunteurs à taux fixe, il vient de passer de 5,25 % à juste au-dessus de 6 %, soit une augmentation de presque 1 %. Les taux d’intérêt variables emboîteront le pas d’ici la fin de l’année 2022.

Quelque 568 288 habitations devraient changer de mains par l’entremise des systèmes MLS® du Canada en 2022, une baisse de 14,7 % par rapport au record de 2021, mais tout de même le deuxième nombre de transactions annuelles le plus élevé jamais. Compte tenu de l’évolution rapide du marché, il s’agit d’une importante révision à la baisse par rapport aux chiffres publiés en mars. Seules les provinces de l’Alberta et de Terre-Neuve-et-Labrador iront à l’encontre de cette tendance à la baisse en 2022.

Le prix moyen d’une propriété à l’échelle nationale devrait augmenter de 10,8 % en 2022 pour atteindre 762 386 $. Les hausses des prix les plus importantes sont prévues dans les Maritimes, suivies de l’Ontario et du Québec.

En 2023, les ventes résidentielles nationales devraient reculer d’encore 2,8 %, pour atteindre environ 552 403 unités. Le prix moyen d’une propriété à l’échelle nationale devrait augmenter d’un modeste 3,1 % en 2023 pour atteindre 786 282 $.

Pour en savoir plus : creastats.ca.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@crea_aci
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

Log in as an administrator and view the Instagram Feed settings page for more details.