Comment les dons de la communauté immobilière ont aidé les victimes des inondations au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique

Alors que des centaines de feux de forêt se sont déclarés en Colombie-Britannique, les résidants de plusieurs communautés ont dû évacuer leur domicile afin d’échapper aux flammes. Bon nombre d’entre eux ont besoin d’une aide urgente. Dans un élan de solidarité avec l’Association immobilière de la Colombie-Britannique et les chambres immobilières de la province, nous encourageons actuellement les membres de l’ACI à faire un don au Fonds de secours : feux en Colombie-Britannique de la Croix-Rouge canadienne. Cliquez ici afin d’en savoir plus et d’effectuer votre don maintenant.

Sharon Watts n’était pas surprise de voir le fleuve Saint-Jean en crue. Il n’est pas rare que le niveau de l’eau monte durant le dégel printanier, surtout s’il a beaucoup neigé durant l’hiver. Elle a toutefois été surprise (et pas qu’un peu) de découvrir que le sous-sol de son bureau s’était transformé en marécage dans lequel flottaient des ordinateurs endommagés et des documents détruits.

Mme Watts, directrice générale de la Real Estate Board of Fredericton and Area, croyait que leurs bureaux – situés à trois coins de rue des rives – échapperaient à la colère de la crue printanière d’une intensité historique qui a frappé des parties du Nouveau-Brunswick à la fin du mois d’avril et durant une bonne partie du mois de mai 2018.

« Nous sommes restés fermés pendant deux semaines, car il y avait au moins cinq pieds d’eau dans le sous-sol, raconte Mme Watts. Tous les éléments étaient réunis pour créer une tempête parfaite, et elle ne nous a pas épargnés. »

Des milliers de résidents des municipalités touchées par les inondations, notamment les villes de Fredericton et de Saint-Jean, ont vu leur quotidien bouleversé et ont perdu tout sentiment de sécurité durant la crise. Des centaines de personnes ont dû abandonner leur domicile pour trouver refuge dans des abris d’urgence. Certaines ont dû être évacuées de leur maison en bateaux en n’apportant que les articles personnels qu’ils pouvaient faire rentrer dans leur sac à dos surchargé. La Croix-Rouge canadienne rapporte qu’à la mi-août 2018, plus de trois mois après le sinistre, 69 personnes avaient encore recours aux services d’hébergement temporaire.

Tandis que les résidents du Nouveau-Brunswick subissaient encore les conséquences de cette crue record et des lourds dommages qu’elle a causés, les résidents de l’intérieur sud de la Colombie-Britannique ont subi les pires inondations en 70 ans dans la région. Comme leurs compagnons d’infortune du Nouveau-Brunswick, ils ont été forcés de laisser leur domicile à la merci de mère Nature, impuissants devant la montée des eaux qui submergeaient les maisons.

Des courtiers et agents membres de partout au Canada ont pris acte des drames que vivaient leurs compatriotes. Le 24 mai 2018, l’ACI a lancé une campagne de financement REALTORS Care® à l’appui des Fonds de secours aux victimes d’inondations du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique de la Croix-Rouge canadienne. En quelques jours, la communauté immobilière a amassé 11 413 $ pour les victimes des inondations dans ces deux provinces.

« La réponse des courtiers et agents immobiliers à cette collecte de fonds montre à quel point ils tiennent aux communautés qu’ils servent, affirme Darlene Hyde, chef de la direction de l’Association immobilière de la Colombie-Britannique. Les inondations ont été dévastatrices, et je suis touchée de constater qu’autant de courtiers et d’agents immobiliers n’ont pas hésité à aider les victimes durant cette période difficile. »

Grâce aux généreux dons de particuliers, d’entreprises, d’organismes publics et de groupes comme la communauté immobilière de partout au pays, la Croix-Rouge canadienne a pu héberger les personnes qui ont dû être évacuées de leur domicile au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique. Elle leur a également fourni de l’aide lors du retour à la maison, en veillant à ce que les maisons soient sécuritaires et habitables.

« Les dons importants, comme le don collectif des courtiers et agents immobiliers, sont tellement importants pour ces gens, qui sont après tout de parfaits étrangers, affirme Dawn Fraser, coordonnatrice en santé communautaire à la Croix-Rouge canadienne. Nous sommes extrêmement reconnaissants de l’aide que nous avons reçue pour aider les victimes à reprendre une vie normale. »

Pour en savoir plus, consultez le Rapport aux donateurs trois mois après les inondations au Nouveau-Brunswick de la Croix-Rouge canadienne. Lisez aussi son Rapport aux donateurs un mois après les inondations en Colombie-Britannique.

Matt Day a été journaliste multimédia reconnu sur le plan national, et il apporte cette expérience à L’Association canadienne de l’immeuble, où il occupe le poste de conseiller en Communications. Matt offre du soutien professionnel en matière de rédaction, de médias numériques et de communications à l’ACI et participe à la création de contenu stimulant pour les médias sociaux. Au Café ACI, il écrit régulièrement des articles intéressants et divertissants pour les détenteurs du titre REALTOR®. Matt est photographe professionnel, mais il rêve de devenir une vedette du rock. Il s’adonne aussi au vélo de montagne, au ski et à la randonnée pédestre, et ne jure que par l’utilisation de la virgule de série.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.