Conseils d’un duo d’experts à de nouveaux courtiers ou agents immobiliers

Commencer une nouvelle carrière peut être difficile.

Que l’on parle de technologie et de formation ou encore de discipline et de mentorat, il existe plusieurs facteurs que doivent considérer les courtiers ou agents immobiliers en début de carrière.

Il est plus important encore de tenir compte des différences entre les marchés de l’immobilier de diverses régions au Canada. Réaliser une vente dans un quartier urbain très dense, comme au centre-ville de Toronto, ne sera pas la même chose que dans une collectivité comme Nipawin, en Saskatchewan.

Avoir accès aux bons outils et à de bons conseils peut faire la différence entre réussir sa croissance professionnelle et atteindre un plateau. Si cette entreprise est nouvelle pour vous et que vous n’avez pas de mentor, n’ayez crainte! Nous avons demandé à deux vétérans, experts dans le domaine, de donner des conseils à ceux qui commencent dans ce secteur.

L’attitude est déterminante

Shelly Smee, agente immobilière chez Oakwyn Realty à Vancouver, croit que plusieurs nouveaux courtiers et agents éprouvent des difficultés en début de carrière à cause de leur tempérament.

« Nous avons vraiment remarqué, surtout depuis les cinq à sept dernières années, que bon nombre de courtiers et agents qui en sont à leurs débuts ne sont pas aussi altruistes que certains des plus expérimentés. Ce qui me frustre le plus ce sont les gens qui se lancent en immobilier sans toutefois faire preuve de respect pour ce secteur. Suivre plus de formation, être un peu plus altruiste et mettre les besoins du client en premier plan doivent être vos priorités si vous voulez réussir », mentionne-t-elle.

Un manque de motivation et de discipline, ou de la difficulté à s’adapter à un horaire plus sporadique sont quelques erreurs courantes que font les nouveaux courtiers ou agents immobiliers, précise Ray Ferris, agent chez Erie’s Edge Real Estate à Port Rowan, en Ontario.

« Il est important de savoir que travailler en immobilier, ce n’est pas comme occuper un emploi de 9 h à 17 h. Être courtier ou agent demande beaucoup de discipline. Pour un travailleur autonome, un individu entreprenant et travaillant, c’est un excellent emploi », dit-il.

Utiliser son argent intelligemment

Vous avez fait une première vente et pensez qu’il est maintenant temps de vous gâter en faisant un achat important? Pas si vite!

Ne dépensez pas votre argent sans réfléchir, prévient Mme Smee.

« Vous devez travailler fort pour vous mériter cette voiture de luxe. Jouer le jeu en attendant que ça se concrétise ne vous aidera pas si vous êtes trop stressé après vos six premiers mois, parce que vous n’avez conclu que deux ventes et que soudainement vous n’en avez plus dans les quatre ou cinq mois suivants. Le stress ne fera pas de vous un bon courtier ou agent », dit-elle.

Montez une base solide de clients et de recommandations, avant de faire folles dépenses.

Trouver un mentor

Avoir la formation adéquate et trouver un mentor sont deux aspects importants pour ceux qui débutent en immobilier.

« Trouvez un mentor et apprenez de quelqu’un qui travaille dans le secteur depuis longtemps. Avoir de solides compétences dès le début constitue une excellente façon de développer une entreprise à long terme », mentionne Mme Smee.

Vous joindre au comité de votre Réseau de jeunes professionnels local ou provincial est une excellente façon d’entrer en contact avec d’autres professionnels qui partagent votre vision, et peut être un moyen de trouver des membres d’expérience pouvant offrir des conseils judicieux. Consultez notre répertoire au lienimmobilier.ca/rjp ou communiquez avec nous au rjp@crea.ca.

Ferris recommande également aux nouveaux courtiers et agents de tirer profit de ce que font les agences pour les nouveaux détenteurs de permis.

« La formation et le mentorat sont les choses les plus importantes dont un nouveau courtier ou agent peut profiter », dit-il.

Pour améliorer vos compétences et acquérir des connaissances, consultez le Centre de formation de l’ACI, les cours offerts par les chambres ou associations et les cours postsecondaires.

Avez-vous des conseils pour les débutants? Faites-nous-en part dans les commentaires ci-dessous.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.