Et puis! qu’est-ce que racontent les gars (et les filles)?

Tous les jours en fin de journée, l’ancien premier ministre Mulroney demandait à Michel Gratton, son attaché de presse : « Et puis! qu’est-ce que racontent les gars? ». Il voulait ainsi savoir ce que les journalistes disaient à propos de son gouvernement.

Les médias traditionnels sont toujours aussi importants, encore plus à l’âge des médias sociaux et du journalisme des citoyens.

Vous n’êtes peut-être pas au courant que notre premier ministre, tous les ministres et leurs conseillers, les présidents-directeurs généraux et les cadres supérieurs des grandes sociétés, eh oui, même le Conseil d’administration de l’ACI, reçoivent tous des trousses de coupures de presse, tous les jours. Toutes les organisations, petites et grandes, prêtent attention à ce que la presse raconte à leur sujet et au sujet de leur secteur.

En quoi consiste un relevé des nouvelles? Il s’agit d’un relevé semblable aux alertes de nouvelles de Google, mais par le biais d’une personne réelle (ou d’une équipe de gens) qui filtrent des centaines, sinon des milliers d’articles quotidiennement afin de garder (et de partager) les articles les plus pertinents aux besoins de l’organisation.

Pourquoi devriez-vous vous inscrire à un service d’alerte d’information? Il y a plusieurs raisons à cela.

Ce service permet aux abonnés de suivre l’évolution de ce qui se dit dans les médias au sujet de leur organisation ou secteur. Ces services vont également repérer les articles qui fournissent des renseignements sur les tendances d’un secteur, de même que toute information pertinente qu’il est bon de savoir. Par exemple, votre collectivité se trouve peut-être devant une question controversée, une question que d’autres collectivités ont possiblement déjà eue à régler (les parcs d’éoliennes et la fracturation viennent à l’esprit). Un bon service de relevé des nouvelles sera en mesure de trouver des articles qui font ressortir autant les aspects positifs que négatifs du sujet.

Le relevé des nouvelles peut également répondre à vos efforts dans le cadre des médias sociaux en fournissant les liens aux articles et à l’information que les courtiers et agents immobiliers seraient susceptibles de gazouiller à leurs abonnés, de publier sur Facebook, LinkedIn, etc.

Ce relevé pourrait être utile aux courtiers et agents qui font affaire avec des clients (de même que pour impressionner la famille et les voisins), en fournissant une foule de renseignements sur les tendances du marché immobilier au Canada et ailleurs dans le monde, sur la planification urbaine, ainsi que sur d’autres faits et données qu’il est bon de savoir, afin de renforcer l’image du courtier ou agent immobilier comme étant le mieux informé sur le secteur immobilier.

De nombreux membres de l’ACI, ainsi que plusieurs chambres et associations au pays, rédigent des chroniques d’experts pour leurs médias locaux ou s’occupent d’un blogue quelconque. Les articles repérés par votre service de relevé des nouvelles peuvent servir de recherche préliminaire sur un sujet. En prime, les chroniques publiées ou les articles de blogues seront probablement repérés par votre service de relevé des nouvelles, puis envoyés aux abonnées, ce qui augmentera la diffusion de l’article original et le nombre de pages vues. De plus, de nombreux autres professionnels (courtiers hypothécaires, entrepreneurs) rédigent eux aussi des articles susceptibles de retenir votre attention ou celle de vos clients; un bon service de relevé des nouvelles repérera également ces articles.

La question brûlante – l’essentiel est de savoir combien coûte ce genre de service. Si vous êtes le premier ministre, attendez-vous aux alentours de 12 millions de $ par année.

Au minimum (et sans frais), vous devriez vous inscrire pour recevoir certaines alertes de Google.

Vous devriez savoir qu’à titre de membre de l’ACI, un des avantages de votre adhésion est que vous pouvez recevoir la même trousse de presse qui est envoyée quotidiennement au Conseil d’administration de l’ACI, au personnel et à plus de 2 000 membres. Envoyez-moi un courriel à [sf_email]pleduc@crea.ca[/sf_email] pour ajouter votre nom à la liste.

Pierre Leduc, l’agent des relations avec les médias à l’ACI, facilite les rapports avec les médias en s’assurant de présenter avec exactitude l’information fournie par l’ACI, ou demandée à son sujet. Vous trouverez souvent Pierre en train de surveiller ce que disent les médias à propos de l’ACI et à fournir les nouvelles de l’immobilier dans son bulletin quotidien « Renseignez-vous ». Pierre coordonne également les communiqués de presse tels que nos statistiques mensuelles et nos prévisions trimestrielles. Le passe-temps favori de Pierre consiste à suivre les grands événements de courses automobiles à la télé, tels que le Grand prix de Montréal.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.