État actuel des marchés de l’habitation canadiens – août 2020

Le mardi 15 septembre, L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a publié ses statistiques nationales sur l’habitation pour le mois d’août. Dans ce texte, Shaun Cathcart, économiste principal de l’ACI, fait le point sur l’état actuel des marchés de l’habitation au Canada et explique ce que les données signifient pour les membres.


Eh bien, après correction des variations saisonnières, août 2020 s’est avéré un autre mois record pour les ventes de propriétés au Canada!

Ensemble, les records du mois d’août et ceux de juillet ont donné lieu à un été sans pareil – les systèmes MLS® canadiens n’ont jamais enregistré autant de ventes de propriété sur une période de deux mois. Parallèlement, les conditions du marché sont plus serrées que jamais et la croissance des prix est assez forte.

Alors, que se passe-t-il? Il faut d’abord et avant tout ne pas oublier que cette période suit le pire printemps enregistré. Une grande partie du marché actuel n’est que l’activité printanière ayant été reportée à l’été en raison du confinement imposé par la COVID-19.

Dans l’ensemble, les ventes en 2020 ont rattrapé le niveau des huit premiers mois de 2019 (qui n’avaient rien d’impressionnant). Malgré la volatilité record de ces derniers mois, le bilan est tel que l’année 2020, dans l’ensemble, semble être une année plutôt moyenne sur le plan historique. Il est évident que ce bilan serait beaucoup plus faible dans un monde sans COVID-19, mais je dirais que nous nous en sortons un peu mieux que nous avions prévu en avril ou mai. Ce sont donc les deux côtés de la médaille.

Et que dire des conditions du marché, plus serrées que jamais. En effet, dans l’ensemble du pays, les mesures de l’équilibre du marché indiquent un resserrement de l’offre et de la demande sans précédent. Cela ne peut se produire que si la majorité de marchés locaux favorise les propriétaires-vendeurs. Ce ne sont pas tous les marchés évidemment, mais la majorité d’entre eux. Cela signifie qu’il y a beaucoup d’offres multiples, ce qui entraîne une augmentation des prix.

Mais je tiens à souligner que ce sont exactement les conditions auxquelles nous nous attendions cette année avant la COVID-19. On pourrait même dire que cela fait maintenant cinq ans que nous nous dirigions vers une année comme celle-ci.

De telles conditions n’ont rien de surprenant après quelques mois de confinement. Pour ce qui est des ventes, n’oubliez pas qu’en raison de la COVID-19, nous n’avons connu que deux mois d’activité, alors que dans un monde hypothétique sans COVID-19, nous aurions probablement déjà eu six mois d’activité aussi intense que ces derniers mois. À bien y penser, les prévisions n’auguraient rien de bon du point de vue de l’abordabilité, mais le coronavirus a freiné cette conjecture. Est-ce le côté positif de la chose?

L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 1,7 % de juillet à août et de 4 % au cours des deux derniers mois seulement. L’IPP MLS® a augmenté de presque 10 % d’une année à l’autre. Le marché s’active!

Dans l’ensemble, il va sans dire que les chiffres sont élevés cet été. Il s’agit en partie d’un retour en force d’activités qui n’ont pas eu lieu au printemps, mais il est probable aussi que nous observons la résurgence des conditions du marché avant l’effet de la COVID-19.

Je vous communiquerai une mise à jour à la mi-octobre. D’ici là, soyez prudent!

Pour une analyse plus détaillée des statistiques nationales pour le mois d’août, visitez creastats.ca.

En tant qu’économiste principal, Shaun Cathcart fournit des renseignements sur le marché de l’habitation aux chambres, associations, membres et intervenants de l’immobilier. Il passe la majeure partie de son temps à analyser les tendances du marché canadien de l’habitation et à écrire sur le sujet. Dans ses temps libres, on peut le voir à bicyclette, au terrain de volleyball ou heureux de passer du temps avec sa famille.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *