Habiliter les membres grâce à la formation en matière de sécurité

À titre de courtiers et agents immobiliers, nous exerçons une profession unique. Nous nous trouvons souvent en présence d’étrangers, parfois à distance rapprochée et dans des endroits isolés. Cela peut se révéler particulièrement inquiétant pour les courtières et agentes qui travaillent seules.

Les risques m’avaient effleuré l’esprit, mais je ne m’étais jamais trop arrêtée à ma sécurité personnelle jusqu’au jour où, étant l’hôtesse d’une visite libre, j’ai reçu la vite d’un monsieur (nettement ivre) qui a commencé à me poser des questions de plus en plus personnelles et inappropriées. Heureusement, un autre visiteur est arrivé avant longtemps et l’homme en question est parti. L’expérience m’a toutefois menée à me poser la question suivante : « Qu’aurais-je fait si la situation s’était empirée? »

La nature même de notre commerce peut parfois nous placer dans des positions vulnérables. En tant que gestionnaire, je crois fermement qu’il importe de fournir à mes courtiers et agents les outils dont ils ont besoin pour reconnaître et prévenir les scénarios dangereux, ainsi que les options efficaces à choisir en toute sécurité s’ils étaient mis en danger.

Voilà pourquoi j’ai décidé d’organiser un atelier sur la sécurité des courtières et agentes à l’Île-du-Prince-Édouard. Le cours se divise en deux parties : il commence par une conversation et des conseils au sujet de la prévention des situations dangereuses, et il se poursuit par une formation en autodéfense donnée par un instructeur habilitant.

J’ai moi-même complété un cours d’autodéfense; bien que cela ne garantisse pas que mes nouveaux instincts surgiraient en cas de besoin, la connaissance a renforcé ma confiance. Voici certains des points à retenir que je préfère :

  1. COURIR! Il s’agit toujours là de la première option si on peut sécuritairement échapper à la situation.
  2. CRIER! Cela pourrait attirer l’attention sur la situation et faire fuir l’agresseur.
  3. VISER! Il faut se souvenir d’utiliser toutes les parties de son corps : les genoux, les coudes et les jambes.

J’espère qu’avec ces compétences, les courtiers et agents seront mieux outillés pour déceler, éviter et apaiser les menaces, intimidations et situations potentiellement violentes, et pour se défendre.


Note de la rédaction : La sécurité des courtiers et agents immobiliers demeure une préoccupation importante de l’Association canadienne de l’immeuble et, un moyen pour l’ACI de promouvoir la sécurité consiste à partager avec vous ces 22 conseils importants.

 

Carol O'Hanley est gestionnaire de bureau et copropriétaire d'EXIT Realty PEI, où elle œuvre au soutien de la réussite de ses courtiers et agents. Elle a auparavant été instructrice à Eastern College et donné le cours préalable à l'accréditation immobilière de l'Association immobilière de l'Île-du-Prince-Édouard. À l'heure actuelle, Carol préside Centraide à l'Î. P. É.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.