La Banque du Canada maintient le taux directeur

Lors de son annonce prévue du 8 septembre 2021, la Banque du Canada a fait savoir qu’elle maintient le taux cible du financement à un jour à sa valeur plancher de 0,25 %. Elle indique de plus qu’elle poursuit son programme d’assouplissement quantitatif au rythme cible de 2 milliards de dollars en obligations du gouvernement du Canada par semaine.

Selon la Banque du Canada, la croissance économique canadienne au deuxième trimestre n’a pas été aussi vigoureuse que prévu dans son Rapport sur la politique monétaire de juillet et elle s’est contractée d’environ 1 %. Ce résultat reflète surtout la contraction des exportations dues en partie aux perturbations des chaînes d’approvisionnement liées à la pandémie et à un recul de l’activité sur le marché du logement. L’emploi a toutefois remonté au cours de l’été, l’assouplissement des mesures sanitaires ayant entraîné des embauches dans les secteurs où la distanciation est difficile. La Banque s’attend à ce que la croissance du PIB canadien se renforce au cours du second trimestre de 2021, mais précise que « la quatrième vague de cas de COVID-19 et les goulots d’étranglement persistants pourraient peser sur la reprise ».

La Banque a réaffirmé que la hausse récente de l’IPC est passagère, citant les effets de glissement annuel, le prix de l’essence plus élevé et les goulots d’étranglement des chaînes d’approvisionnement liés à la pandémie comme facteurs ayant alimenté l’inflation. Le Conseil de direction convient toutefois que la persistance et l’ampleur de ces chocs inflationnistes sont « incertaines et seront suivies de près ».

À quoi faut-il s’attendre?

Le Conseil de direction juge « qu’une marge de capacités excédentaires considérable subsiste dans l’économie canadienne et que la reprise doit continuer d’être appuyée par des mesures de politique monétaire exceptionnelles ». Il indique de plus qu’il reste engagé « à maintenir le taux directeur à sa valeur plancher jusqu’à ce que ces capacités excédentaires se résorbent, de sorte que la cible d’inflation de 2 % soit atteinte de manière durable ». Selon la projection de juillet de la Banque, cela se produirait au cours de la seconde moitié de 2022.

Taux hypothécaires

Depuis le 1er juin 2021, le taux admissible applicable aux prêts hypothécaires est fixé au plus élevé entre le taux hypothécaire contractuel majoré de 2 % et 5,25 %, comme décrété par le BSIF et le ministère des Finances. Tous les demandeurs de prêt hypothécaire doivent être admissibles à un prêt assorti d’un taux d’intérêt égal au taux de référence sur cinq ans, même si la durée du prêt est inférieure à cinq ans. 

Les grandes banques à charte canadiennes affichent actuellement des prêts hypothécaires de cinq ans à un taux fixe spécial d’environ 2,44 %. Les emprunteurs peuvent souvent négocier un taux selon leur solvabilité et le volume de l’ensemble de leurs opérations bancaires auprès du prêteur hypothécaire. 

La prochaine annonce de la Banque du Canada sur le taux directeur est fixée au 27 octobre 2021. La nouvelle projection pour l’économie et l’inflation ainsi qu’une analyse des risques connexes seront publiées dans le Rapport sur la politique monétaire que la Banque fera paraître à cette même date.

Pour en savoir plus sur les répercussions sur les marchés de l’habitation du Canada, visitez CREAStats.ca.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *