La Banque du Canada maintient lestaux d’intérêt

Dans le cadre de son annonce prévue du 9 juin 2021, la Banque du Canada a indiqué qu’elle maintenait le taux cible du financement à un jour à sa valeur plancher de 0,25 %. La Banque continue d’indiquer qu’elle maintiendra les taux bas jusqu’à ce que les capacités excédentaires dans l’économie se résorbent et que le taux d’inflation revienne à sa cible de 2 % de manière durable. La Banque prévoit également de continuer à acheter chaque semaine jusqu’à 3 milliards de dollars en obligations du gouvernement du Canada dans le cadre de son programme d’assouplissement quantitatif afin de maintenir les taux d’intérêt à un bas niveau sur toute la courbe de rendement.

La Banque a souligné qu’avec la baisse du nombre de cas de COVID-19 dans de nombreux pays et du déploiement des vaccins, l’activité économique mondiale reprend, même si la croissance demeure inégale d’une région à l’autre. Selon la Banque : « Les conditions financières demeurent très accommodantes, ce qui se reflète dans les prix généralement plus élevés des actifs. Le prix des produits de base, notamment celui du pétrole, a encore augmenté et le dollar canadien s’est apprécié davantage. »

La Banque a indiqué que les conditions économiques au Canada ont évolué de façon largement conforme aux perspectives présentées dans le Rapport sur la politique monétaire d’avril. La croissance du PIB au premier trimestre a atteint un niveau élevé de 5,6 %, ce qui indique que « la confiance est en hausse et la demande résiliente ». Cependant, le taux d’emploi reste bien inférieur à son niveau d’avant la pandémie, et les travailleurs à faible salaire, les jeunes et les femmes qui travaillent dans les secteurs où il est difficile de maintenir la distanciation physique sont les plus durement touchés.

Compte tenu de la progression de la vaccination et de l’assouplissement des restrictions provinciales en matière de confinement, la Banque prévoit que l’économie canadienne continue de rebondir avec force, tirée par les dépenses de consommation. « Nous nous attendons à ce que l’activité sur le marché du logement se modère, mais reste à un niveau élevé. » En ce qui concerne les mois à venir, la Banque demeure résolue à maintenir le taux directeur à sa valeur plancher jusqu’à ce que les capacités excédentaires se résorbent, de sorte que la cible d’inflation de 2 % soit atteinte de manière durable. Selon la projection d’avril de la Banque, cela devrait se produire au cours du second semestre de 2022.

À compter du 1er juin 2021, le taux minimum admissible applicable à tous les prêts hypothécaires sera établi au montant le plus élevé entre le taux hypothécaire contractuel majoré de 2 % et 5,25 %,tel que fixé par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) et le ministère des Finances. Tous les demandeurs de prêt hypothécaire doivent être admissibles à un prêt assorti d’un taux d’intérêt égal ou supérieur au taux de référence sur cinq ans, même si la durée du prêt est inférieure à cinq ans.

Les grandes banques à charte canadiennes affichent actuellement des prêts hypothécaires de cinq ans à un taux fixe spécial d’environ 2,14 %. Les emprunteurs peuvent souvent négocier un taux selon leur solvabilité et le volume de l’ensemble de leurs opérations bancaires auprès du prêteur hypothécaire.

La prochaine annonce de la Banque du Canada du taux d’intérêt est fixée au 14 juillet 2021. Le Rapport sur la politique monétaire que la Banque publiera au même moment contiendra la nouvelle projection pour l’économie et l’inflation ainsi qu’une analyse des risques connexes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.