La mobilisation de la base : solide fondation de la réussite que connaîtra la prochaine génération de courtiers et agents

La « mobilisation de la base » est une façon efficace pour le secteur immobilier de mettre à profit sa voix collective et son expertise afin d’apporter des changements sur la Colline du Parlement.

Souvent complémentaire aux pressions politiques du personnel des associations, la mobilisation de la base auprès des élus emprunte une variété de formes, de l’envoi de lettres à la signature de pétitions. Elle s’est révélée efficace pour donner lieu à la participation de milliers, de centaines de milliers et même de millions de personnes. Prenons, sur l’échiquier international, la série de protestations au Moyen-Orient, qu’on a appelée le printemps arabe et qui a entraîné des changements dans plusieurs régimes en 2010. Ces changements sont directement issus du rassemblement de citoyens qui se sont organisés et ont renseigné le peuple à l’aide des médias sociaux.

Des organisations mobilisent aussi leur base pour provoquer des changements ensemble.

En 2003, Big Cat Rescue (BCR), un organisme américain sans but lucratif qui se voue au sauvetage de grande taille, a dû refuser d’aider 300 grands félins négligés ou abusés en raison d’un manque d’espace et de ressources. Parallèlement, un projet de loi au Congrès américain qui aurait grandement réduit le commerce des grands félins (et les problèmes afférents) stagnait depuis plus de six ans. Pour attirer l’attention des législateurs sur le projet de loi et le sort des grands félins, BCR a employé sa plateforme de mobilisation de la base conçue par voterVOICE, un fournisseur prisé de technologies de défense des intérêts en ligne, pour tirer profit de son réseau d’« AdvoCats » (« prochats ») qui, à son tour, a communiqué aux législateurs l’importance que le public accordait au projet de loi. En décembre 2003, le gouvernement a adopté la loi intitulée Captive Wild Animal Safety Act (loi sur la sécurité des animaux sauvages en captivité), qui rend illégal le commerce interétatique des grands chats.

Pour attirer l’attention du Congrès sur les projets d’infrastructure et la législation nécessaires au soutien du secteur des voyages, la U.S. Travel Association (association américaine des voyages) a lancé en 2013 une campagne encourageant ses membres à envoyer une lettre au Congrès pour lui faire part de leurs préoccupations. L’association a aussi établi un numéro texto et un mot-clic sur Twitter afin que les passagers aériens qui se déplaçaient entre les aéroports du pays puissent parler des problèmes auxquels ils faisaient face le week-end le plus achalandé de l’année, soit celui de l’Action de grâces. La méthode à deux volets a généré plus de 400 réponses à l’appel à l’action ainsi que des centaines de gazouillis et de textos de la part de voyageurs frustrés, dont bon nombre ont été envoyés au Congrès et affichaient un lien vers le site Web de l’association.

Le RAI est adapté aux particularités du contexte politique canadien. Il établit une communication directe entre le secteur immobilier et les députés fédéraux, et il permet au secteur de s’exprimer à l’unisson. Comme dans le cas de tous les moyens et outils de mobilisation de la base, la réussite continue repose sur votre participation; joignez-vous au réseau et encouragez les autres à être solidaires.

Apprenez-en davantage sur le réseau à www.ReseaudActionImmobilier.ca ou joignez-vous y. Utilisez les nom d’utilisateur et mot de passe dont vous vous servez au Lien IMMOBILIERMC.

 

Ancienne conseillère, Relations gouvernementales et Communications, Nicole Christy a fait ses débuts à l’ACI en tant qu’étudiante dans un programme d’alternance travail-études au printemps 2012. Après avoir obtenu un diplôme d’études supérieures, elle est devenue employée permanente. Travaillant souvent en première ligne, Nicole assurait la liaison avec nos partenaires des secteurs public et privé, appuyant notre comité des affaires fédérales et administrant notre plateforme de défense des intérêts en ligne, le Réseau d’action immobilier. Dans ses temps libres, Nicole aime passer du temps à jouer au volleyball, à lire et à explorer Ottawa et ses environs avec sa famille et son chien, Reese.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.