La prochaine génération de courtiers et agents immobiliers : Tournons les projecteurs vers le réseau des jeunes professionnels de l’OREA

Anna Vozza (à gauche), et sa collègue, Amie (à droite), utilisent un tableau pour énumérer quelques-uns des avantages qu’offre le Réseau de jeunes professionnels.

Quelle est l’une des meilleures façons d’attirer, de retenir et de former les nouveaux membres? Au cours de la dernière année, plusieurs chambres immobilières locales et associations provinciales ont créé, ou sont en train de créer, des Réseaux de jeunes professionnels (RJP). Le mois dernier, nous sommes partis en tournée avec le Réseau des jeunes professionnels de l’Ontario Real Estate Association (OREA) et nous sommes arrêtés à deux endroits de la série de congrès d’automne intitulée Emerge: Moving You Forward with the Tools for Tomorrow. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec la présidente du comité du RJP de l’OREA, Anna Vozza, pour apprendre comment de tels réseaux peuvent profiter non seulement aux courtiers et agents immobiliers, novices et chevronnés, mais aussi aux chambres et associations.

Nicole : Anna, d’où vient le concept visant à mettre sur pied un réseau provincial de jeunes professionnels?

Anna : Les résultats d’une étude menée en 2012 sur le profil des membres de l’OREA ont démontré qu’en Ontario, huit agents immobiliers sur dix étaient âgés de plus de 40 ans. De plus, au cours des dix prochaines années, 49 pour cent de nos membres auront atteint l’âge de la retraite. C’est à ce moment-là que nous avons compris qu’étant donné qu’ils représentent environ 14 pour cent des membres actuels (plus de 7 700 membres), il était primordial que l’OREA trouve un moyen d’éveiller l’intérêt des nouveaux venus dans le secteur et de mieux répondre à leurs besoins. C’est dans cette optique que le RJP de l’OREA a été créé.

Nicole : Disons que je suis récemment devenue agente immobilière, quels seraient les avantages de me joindre au RJP de l’OREA?

Anna : Avoir l’occasion d’assister à des congrès, chercher à jouer un rôle de leadership au sein de votre chambre immobilière locale ou de vos associations provinciale et nationale, prendre une part active dans les discussions touchant les politiques et les questions de défense des intérêts, être au courant des dernières nouvelles et tendances dans le secteur, avoir des possibilités de réseautage, apprendre des autres en assistant à des événements; participer à la communication en ligne et chercher des occasions de mentorat ne sont que quelques-uns des avantages.

Nicole : Quel a été votre plus grand défi à vos débuts dans le secteur? 

Anna : Pour moi, c’était un peu comme si on m’avait jetée dans une piscine et qu’on s’attendait à ce que je sache nager. Je manquais de formation pratique, c’est-à-dire que j’avais suivi des cours et appris comment remplir une preuve de vente, mais il n’y avait aucun cours pour m’apprendre comment bâtir mon entreprise et trouver mon premier client.

Je crois que c’est de cette façon que le réseau est utile, car en tant qu’agents immobiliers, vous pouvez joindre vos pairs qui ont plus d’expérience et leur demander comment ils ont relevé les mêmes défis.

Nicole : Même si les réceptions de réseautage de l’OREA visent principalement à fournir aux jeunes professionnels des occasions d’entrer en contact les uns avec les autres, je remarque certains vétérans de la profession. Quel est le raisonnement qui a mené à ce que les réceptions soient ouvertes aux membres de tous les âges?  

Anna : Tous les événements du Réseau des jeunes professionnels de l’OREA sont ouverts aux agents immobiliers de tous les âges pour faciliter les occasions de mentorat et le partage d’information entre les générations. Les nouveaux venus dans le secteur sont toujours à la recherche d’information sur la façon d’épargner du temps et de maximiser l’argent. Ceux et celles qui exercent la profession depuis un bon bout de temps se tournent vers les nouveaux membres pour obtenir de l’aide sur le plan des stratégies des médias sociaux et de la nouvelle technologie. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. 

Nicole : Comment les chambres et associations peuvent-elles également profiter du Réseau des jeunes professionnels?

Anna : Je pense que les avantages se divisent en trois catégories : les réseaux de jeunes professionnels aident les chambres et associations à cultiver la prochaine génération de dirigeants du secteur structuré de l’immobilier, ils garantissent une représentation de tous les membres dans la prise de décisions relatives aux politiques et ils permettent aux chambres et associations d’explorer des nouvelles idées et des perspectives originales.

Nicole : Merci Anna.

Ancienne conseillère, Relations gouvernementales et Communications, Nicole Christy a fait ses débuts à l’ACI en tant qu’étudiante dans un programme d’alternance travail-études au printemps 2012. Après avoir obtenu un diplôme d’études supérieures, elle est devenue employée permanente. Travaillant souvent en première ligne, Nicole assurait la liaison avec nos partenaires des secteurs public et privé, appuyant notre comité des affaires fédérales et administrant notre plateforme de défense des intérêts en ligne, le Réseau d’action immobilier. Dans ses temps libres, Nicole aime passer du temps à jouer au volleyball, à lire et à explorer Ottawa et ses environs avec sa famille et son chien, Reese.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.