Les superstitions des courtiers et agents immobiliers

La plupart des courtiers et agents immobiliers ont eu à faire valoir une propriété maudite tout simplement impossible à vendre.

Que les murs soient fraîchement peints, que le toit ait été refait ou que le voisinage soit amical, peu importe : la propriété ne se vend pas.

Avez-vous envisagé de faire appel à la bonne fortune en enterrant une statue de deux pouces de haut, visage vers le bas, dans une poignée de terre?

Cette méthode a porté ses fruits pour Marie Shaw.

L’un des clients de cette agente immobilière d’Ottawa lui a suggéré d’enterrer une statue de Saint-Joseph devant la maison, après que celle-ci eut fait piètre figure sur le marché.

« Nous l’avons enterrée tout juste devant le porche, à six pouces sous terre, et oui, la maison s’est finalement vendue », raconte Mme Shaw.

Cette superstition court depuis des siècles. Saint-Joseph, le père adoptif de Jésus, un charpentier, est le saint patron de l’immobilier. Selon les dires, si on enterre une statue à son image la tête vers le bas, Saint-Joseph travaillera plus fort pour s’en sortir et trouver un foyer confortable.

« J’ai été très surprise quand la maison s’est vendue, je l’admets, dit Shaw. Et si un autre client voulait recourir à cette méthode, je ne l’en découragerais pas. »

Brenda McDonald-Rowe, une autre agente d’Ottawa, a pour sa part amené ses croyances à un tout autre niveau : elle a fait exorciser une maison.

« La maison sentait la fumée, mais les propriétaires ne fumaient pas. Et certaines pièces de la maison nous causaient des frissons et nous faisaient sentir mal à l’aise », explique-t-elle.

Elle a communiqué avec une voyante pour tirer la situation au clair; il s’agissait d’un mauvais esprit qui n’aimait pas les visiteurs importuns.

« Tout ce que j’avais à faire, c’était de dire “George, des gens viendront visiter cet après-midi, merci de bien les accueillir”, et l’odeur disparaissait. Nous avons vendu en deux semaines. »

Vous croyez aux fantômes et aux mauvais présages? Portez attention aux superstitions qui suivent.

7 SUPERSTITIONS IMMOBILIÈRES

Oubliez le vieux balai

Conseillez à vos nouveaux propriétaires d’investir dans un nouvel outil à balayer. La superstition veut que si on amène un vieux balai dans une nouvelle maison, tous les aspects négatifs de la vie dans votre ancienne propriété le suivront… sans oublier les moutons de poussière logés dans les poils depuis des années!

Ne jouez pas avec les couteaux

Même si vos clients sont des chefs en herbe, renoncez à leur offrir un jeu de couteaux en guise de félicitations. On dit que ça amène de la malchance et que ça coupe le lien d’amitié entre le donneur et le receveur.

Choisissez la bonne journée pour déménager

Le jour le plus chanceux pour déménager? Jeudi. Le plus malchanceux? Dans la culture occidentale, la croyance veut qu’on ne puisse pleinement emménager dans une maison si on déménage le vendredi. Si en plus c’est un vendredi 13, vos clients auraient tout aussi bien intérêt à recommencer leurs recherches!

Pièces d’eau et peinture bleue

D’après la légende, les fantômes traversent les murs, mais sont freinés par l’eau. C’est vu comme un bon signe si vous avez quelque chose de bleu dans votre entrée ou, mieux encore, une grosse fontaine : cela éloignerait les mauvais esprits.

Faites des biscuits

Faire des biscuits dégage évidemment un arome délicieux dans la maison, mais selon le folklore, cela porte également chance avant une visite. Encore une fois, il se peut qu’il y ait une forte corrélation entre des biscuits tout chauds et des acheteurs potentiels qui prennent goût aux lieux…

Les escaliers font face à la porte d’entrée

Ceux qui maîtrisent l’art du feng shui vous diront que c’est à éviter absolument. Pourquoi? Les escaliers qui font face à l’entrée priveraient le rez-de-chaussée d’ondes positives, qu’ils aspireraient vers le haut ou vers l’extérieur.

Évitez le numéro quatre

L’achat d’une maison tourne autour de chiffres : le prix demandé, le prix de vente, le taux de l’hypothèque, le numéro de l’immeuble, etc. Mais faites tout ce que vous pouvez pour éviter le numéro quatre. Dans la culture chinoise, le chiffre quatre est considéré comme malchanceux en raison de sa ressemblance phonétique avec le mot « mort ».

Vous avez une superstition immobilière? Partagez-la dans la section Commentaires ci-dessous!

Matt Day a été journaliste multimédia reconnu sur le plan national, et il apporte cette expérience à L’Association canadienne de l’immeuble, où il occupe le poste de conseiller en Communications. Matt offre du soutien professionnel en matière de rédaction, de médias numériques et de communications à l’ACI et participe à la création de contenu stimulant pour les médias sociaux. Au Café ACI, il écrit régulièrement des articles intéressants et divertissants pour les détenteurs du titre REALTOR®. Matt est photographe professionnel, mais il rêve de devenir une vedette du rock. Il s’adonne aussi au vélo de montagne, au ski et à la randonnée pédestre, et ne jure que par l’utilisation de la virgule de série.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.