Ne sortez jamais sans eux! Voici les objets incontournables de notre métier au quotidien

Nous le savons tous : un expert de l’immobilier doit être prêt à saisir les occasions en tout temps.

De plus, dans le nouveau contexte de la COVID-19, il faut non seulement être préparé du point de vue professionnel, mais aussi être conscient de sa santé et prévoir l’équipement de protection individuelle (ÉPI) à utiliser.

Vous avez sûrement déjà vécu une situation comme celle-ci : en début de soirée, vous êtes à la caisse à l’épicerie quand votre téléphone sonne. C’est un de vos clients, qui veut discuter de l’achat d’une propriété… tout de suite! Il veut présenter une offre dans un marché très actif, mais êtes-vous prêt à vous représenter, vous et votre entreprise?

« Je ne quitte jamais la maison sans mon sac, qui contient tout le nécessaire pour une rencontre impromptue », précise Josh MacKenzie, agent immobilier chez Keller Williams Complete Niagara Realty.

Rachael Polakovic, de chez Agency Real Estate à London en Ontario, ajoute : « Je ne pars jamais de la maison sans emporter des jouets ou des collations pour amuser les enfants pendant que les adultes parlent. J’ai toujours des figurines G.I. Joe ou d’autres babioles pour les tenir occupés. »

Il s’agit évidemment d’exemples liés aux activités professionnelles d’avant la pandémie. Aujourd’hui, les articles les plus importants que vous pouvez emporter avec vous, où que vous alliez, sont les couvre‑visages, les gants, les produits de nettoyage et, bien entendu, le désinfectant pour les mains.

Quels sont donc les objets à avoir sous la main où que vous alliez? Voici nos suggestions.

OBJETS INDISPENSABLES

ÉPI : De nos jours, c’est l’évidence même. Donc, avant de rencontrer quelqu’un, assurez-vous de couvrir votre visage et votre nez d’un masque ou d’un couvre-visage acceptable, et ayez toujours du désinfectant pour les mains dans votre sac ou dans la boîte à gants de votre véhicule. Veillez à ne jamais en manquer et n’hésitez pas à offrir à la personne que vous rencontrez du désinfectant pour les mains ou un masque, si elle n’en a pas elle-même. Vous pouvez aussi prévoir d’apporter d’autres articles, comme un écran facial transparent et des gants aux rendez-vous avec vos clients.

Téléphone cellulaire ou tablette : « Je ne m’en sépare pratiquement jamais », précise M. MacKenzie. Un téléphone intelligent permet d’enregistrer facilement des coordonnées, d’envoyer rapidement des mises à jour aux clients et bien sûr, de faire un suivi de vos inscriptions grâce à l’application REALTOR.ca – Mes stats. En fait, certains courtiers et agents immobiliers, dont Mme Polakovic, n’exercent leurs activités qu’avec un iPad. « Grâce à mon Apple Pencil, les documents peuvent être signés sur-le-champ. J’ai téléchargé tous les formulaires pour pouvoir conclure des transactions n’importe où », ajoute-t-elle. « Oh, et n’oubliez pas vos chargeurs! »

Ordinateur portable : Vous préférez les vrais claviers et vous avez besoin d’un grand écran pour ouvrir plusieurs onglets dans votre navigateur? Ne partez jamais sans votre ordinateur portable. Il est particulièrement utile pour travailler entre deux rendez-vous. Certains membres croient aussi qu’un ordinateur leur donne une allure plus professionnelle. Assurez-vous toutefois de remplacer tout vieil appareil, qui a encore un lecteur de disquette ou qui sonne comme un moteur d’avion, par un modèle récent.

Carnet de notes ou planificateur : Rien ne remplace la prise de notes sur du papier. Dresser une liste de choses à faire, inscrire un rappel, noter des adresses et des dates – cette bonne vieille façon de faire est parfois encore la meilleure pour n’oublier aucune tâche ni aucun rendez-vous. « J’ai du mal à me rappeler les détails des conversations que j’ai au téléphone. Je garde donc toujours un carnet de notes à portée de main », précise M. MacKenzie.

Appareil-photo ou drone : Ce n’est peut-être pas un indispensable pour tous les courtiers et agents. Or, ceux qui en sont à leurs premières armes et qui ne font pas appel à un photographe professionnel ont intérêt à se munir d’un appareil-photo semi-professionnel, préférablement doté d’un objectif grand-angle pour bien capter tout ce qu’une pièce a à offrir.

Pelle et sel de déglaçage : Nous sommes au Canada, les tempêtes de neige sont donc inévitables. Si vous devez vendre une maison vacante, assurez-vous que l’entrée est bien déneigée et déglacée.

Cartes professionnelles et permis immobilier : « C’est un incontournable », précise Mme Polakovic, qui certains jours, distribue facilement des douzaines de cartes professionnelles. Et vous pourrez ainsi rassurer tout client qui remet en question votre légitimité.

Ruban à mesurer : « Je vois parfois des inscriptions qui ne précisent pas les mesures de chaque pièce de la maison », observe M. MacKenzie. Voilà pourquoi il apporte toujours son ruban à mesurer lors des visites libres.

Pancartes « À vendre » : Même s’il admet maintenant embaucher quelqu’un pour la pose des pancartes, M. MacKenzie faisait jusqu’à récemment ce dur travail lui-même, à l’aide d’une masse. « C’était désagréable par temps froid ou quand le sol était trop ferme, mais une pancarte “À vendre” est une sorte de cachet que nous devons tous apposer. »

Vêtements de rechange : Vous ne voudriez pas vous présenter à une réunion en portant des vêtements de sport ou une chemise tachée de la sauce à spaghetti que vous a lancé votre enfant pendant le souper. Un haut, un pantalon et des chaussures de rechange, rangés dans un sac à dos, pourraient bien être la clé d’une transaction réussie.

Cosmétiques : La vie nous réserve parfois des taches de café ou un facteur d’humidité beaucoup trop favorable aux frisottis. Préparez-vous! Mme Polakovic garde un déodorant dans sa boîte à gants parce que, comme elle le dit, « on ne sait jamais. On travaille à proximité des clients. Si, par temps chaud, on a couru à droite et à gauche, on veut s’assurer de toujours sentir bon. » D’autres essentiels dans cette catégorie : un crayon détachant et du maquillage au besoin.

Thermos : Avouons-le, on ne peut pas toujours faire le plein d’énergie dans les cafés quand on est sur la route. Remplissez un thermos de votre café maison favori et hydratez-vous pour rester alerte tout au long de la journée.

Collations : Y a-t-il pire scénario qu’un horaire si chargé que nous n’aurons pas le temps de manger? Gardez des barres de céréales ou des collations protéinées dans votre sac pour tenir le coup. Conseil de pro : évitez les aliments qui pourraient fondre lors des longues et chaudes journées d’été.

Bien que l’information portant sur les efforts déployés pour atténuer la propagation de la COVID-19 évolue constamment, nous recommandons aux courtiers et agents de suivre les lignes directrices et les précautions établies par les autorités nationales et locales de santé publique. Pour obtenir tous les détails, veuillez consulter le site Web de Santé Canada.

Matt Day a été journaliste multimédia reconnu sur le plan national, et il apporte cette expérience à L’Association canadienne de l’immeuble, où il occupe le poste de conseiller en Communications. Matt offre du soutien professionnel en matière de rédaction, de médias numériques et de communications à l’ACI et participe à la création de contenu stimulant pour les médias sociaux. Au Café ACI, il écrit régulièrement des articles intéressants et divertissants pour les détenteurs du titre REALTOR®. Matt est photographe professionnel, mais il rêve de devenir une vedette du rock. Il s’adonne aussi au vélo de montagne, au ski et à la randonnée pédestre, et ne jure que par l’utilisation de la virgule de série.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *