Nouveau membre? À FAIRE et À ÉVITER…

Nous savons que les courtiers et agents immobiliers ont accumulé une vaste expérience et ont beaucoup d’idées et d’opinions à partager. Voilà pourquoi nous offrons le Coin des courtiers et agents immobiliers, qui se veut une tribune réservée aux membres afin qu’ils puissent partager entre eux des idées et opinions intéressant le secteur. Veuillez nous informer si vous souhaiteriez contribuer à cette tribune.

Bienvenue à la carrière qui vous permet d’établir vos propres heures de travail! Lorsque vous débutez, vous devez être motivé, déterminé, intelligent et disposé à déployer l’effort suprême. Ne vous inquiétez pas; ce travail ardu porte ses fruits.

Même si votre esprit pourrait déjà être inondé de processus, d’idées et de règlements nouveaux, voici des choses de base à FAIRE ou à ÉVITER dont il faudrait vous souvenir lorsque vous vous établissez :

  1. ÉVITER : réinventer la roue.
    Commencez par des personnes que vous connaissez déjà, des relations qui font partie de votre « sphère d’influence ». Dites-leur que vous œuvrez dans le secteur de l’immobilier et envoyez-leur une note personnelle en y joignant votre carte professionnelle.
  2. FAIRE : se porter volontaire!
    Portez-vous volontaire pour travailler aux visites libres d’autres courtiers ou agents de votre bureau. Il s’agit là d’une excellente manière d’aider à trouver un acheteur pour la propriété ou d’obtenir votre premier client. Plus le nombre de personnes à qui vous parlez d’immobilier est élevé, plus vous pouvez pratiquer et faire évoluer votre scénario interne – et plus vous aurez de chances de réussir.
  3. ÉVITER : ne pas être prêt.
    Devenez spécialiste de votre secteur. Obtenez les faits sur les ventes récentes et sur ce qui se trouve actuellement sur le marché à proximité. Effectuez toujours le travail de préparation qui s’impose, et pensez avant de parler.
  4. FAIRE : adopter la technologie.
    Il existe bon nombre de manières de trouver des clients en ligne, au téléphone ou en personne. J’essaie de souligner l’importance d’adapter et d’intégrer les nouvelles technologies afin de demeurer concurrentiel. La technologie a progressé en vue de nous permettre de fournir des renseignements plus précis en temps opportun, ce qui s’avère excellent lorsque vous essayez de démontrer vos compétences à des clients potentiels; vous devriez être professionnel, organisé et à jour.
  5. FAIRE, plus particulièrement : se rendre sur le Web!
    Des clients potentiels pourraient se tourner vers le Web pour obtenir de l’aide lorsqu’ils prennent des décisions concernant l’immobilier. Plus vous êtes accessible, plus vous avez de chances d’être sélectionné. Commencez par une recherche de votre nom afin de voir les résultats, ce qui vous aidera à déterminer les améliorations possibles.

Veillez, bien sûr, à profiter des outils et ressources à votre disposition : discutez avec un représentant de votre agence immobilière au sujet de la manière dont l’agence peut vous aider à réussir, participez aux activités de votre chambre ou association immobilière locale et rencontrez d’autres nouveaux courtiers ou agents grâce au Réseau des jeunes professionnels de votre secteur. Vous découvrirez un grand nombre de personnes disposées à vous aider; profitez-en!

Nous remercions Branden d’avoir partagé sa liste de choses à FAIRE ou à ÉVITER quand on est un nouveau membre de l’ACI! Que diriez-vous à un débutant dans le secteur? Ajoutez vos commentaires ci-dessous.

Branden Kameka a fait ses premières armes en immobilier en 2009 lorsqu’il est devenu cofondateur et dirigeant de The Realty Shop Inc., à Mississauga, en Ontario. Branden est également un ardent défenseur du Réseau de jeunes professionnels et contribue à créer le réseau de jeunes professionnels, à titre de président du réseau de Mississauga; de plus, il siège aux comités de jeunes professionnels de l’Association immobilière de l’Ontario et de Toronto. En plus de ses tâches à l’échelle locale et du programme de formation que donne Realty Shop, Branden se spécialise dans les services qu’il offre aux acheteurs et propriétaires-vendeurs de sa collectivité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.