Prenez une longueur d’avance cet automne grâce aux trois conseils concernant REALTOR.ca

Nous en sommes presque au temps de l’année où nous remarquons une augmentation de la publicité « retour à l’école ». Cependant, les enfants ne sont les seuls à devoir se préparer pour l’automne. Il y a certaines choses à faire pour vous assurer d’avoir le plus grand impact sur le principal site Web immobilier au Canada.

Ce genre de devoir travaille vraiment pour vous!

Les consommateurs se rendent sur REALTOR.ca plus de 240 millions de fois chaque année, et les recherches démontrent qu’un nombre considérable d’utilisateurs du site n’ont pas encore communiqué avec un courtier ou agent immobilier. Voici donc l’occasion rêvée! De plus, si l’on songe au fait que REALTOR.ca transmet presque cinq millions de pistes aux membres chaque année, exploiter le site à son plein potentiel peut vous donner un bon coup de main dans vos affaires.

Êtes-vous prêts à laisser votre marque? Voici trois petites choses à faire d’ici l’automne :

  1. Rehaussez la page de votre profil sur REALTOR.ca

REALTOR.ca est l’endroit par excellence où vous faire voir! En 2015, on y a effectué plus de 1,1 million de recherches de courtiers ou agents immobiliers et 3,2 millions de vos profils y ont été vus.

À titre de courtier ou agent immobilier, vous disposez automatiquement d’une page de profil sur le site, composée des renseignements que vous avez fournis au profil du système MLS® de votre chambre ou association. Rendez-vous à Trouver un courtier ou agent pour voir à quoi ressemble votre profil à l’heure actuelle.

Votre profil de courtier ou agent est l’endroit idéal pour vous vanter un peu. Les clients éventuels et les professionnels de l’immobilier peuvent effectuer une recherche de courtier ou agent selon des critères tels que : le nom, la ville, le nom de l’agence et les domaines de spécialisation. C’est pourquoi il est si important d’inclure autant de renseignements possibles à chacun de ces aspects. Dressez une liste des principales particularités qui vous concernent, telles que les langues que vous parlez, vos titres et vos spécialisations, afin d’améliorer les chances qu’on communique avec vous.

Bien entendu, n’oubliez pas d’inclure les éléments de base :

  • Photo de profil (seulement 48 % des courtiers et agents immobiliers ont une photo à la page de leur profil)
  • Adresse de site Web
  • Courriel
  • Numéro de téléphone
  • Liens à vos profils sur les médias sociaux
  • Renseignements sur votre agence immobilière

Souvenez-vous que plus vous fournirez d’information, plus votre nom pourra ressortir dans la recherche d’un consommateur!

Pour toute question au sujet de l’information que vous pouvez soumettre et la manière de la faire ajouter par l’entremise du système MLS® de votre chambre ou association, adressez-vous à votre chambre ou association locale.

  1. Ayez recours aux connaissances issues de REALTOR.ca pour rehausser la commercialisation de vos inscriptions

Les perspectives générées des interactions du consommateur sur REALTOR.ca peuvent fournir une meilleure compréhension des tendances du consommateur ainsi que des conseils utiles à la commercialisation de vos inscriptions. Familiarisez-vous avec les rapports mis à jour régulièrement qui vous sont accessibles sur le Lien IMMOBILIERMC.

Par exemple, chaque trimestre, nous publions les principaux termes recherchés sur REALTOR.ca dans 18 villes canadiennes. Consultez la plus récente version, où vous verrez que « sous-sol aménagé » était le principal terme recherché à Edmonton, « stationnement » à Toronto et « animaux bienvenus » à Winnipeg et Victoria.

Parmi les visites à REALTOR.ca, 24 % incluent la recherche par mot-clé ou géographique; alors, augmentez la possibilité qu’on remarque vos inscriptions en vous servant des perspectives présentées dans ces rapports lorsque vous rédigez les descriptions de vos propriétés.

  1. Consultez les statistiques sur vos inscriptions pour voir ce qui fonctionne

Combien de gens regardent vos inscriptions sur REALTOR.ca? Qu’en est-il des sites des Destinations tierces du SDDMC (Homefinder.ca, Point2homes.ca, Condo.com, Worldproperties.com, etc.) où vos inscriptions sont diffusées? Quels sites produisent des pistes de clients potentiels et procurent la meilleure exposition pour vos inscriptions? Trouvez la réponse à ces questions grâce à des rapports d’allure professionnelle que vous pouvez facilement partager avec vos clients en ouvrant une session ici.

Si vous n’avez pas encore songé à REALTOR.ca comme outil d’affaires, ces trois suggestions sont d’excellents points de départ, et nous ne faisons qu’effleurer le sujet! Rendez-vous souvent au Café ACI, lisez le Quoi de 9?, notre bulletin mensuel qui vous est envoyé par courriel, et suivez-nous dans les médias sociaux pour vous tenir au courant des derniers conseils et trucs concernant REALTOR.ca.

* L’ACI a créé un Service de diffusion des données (SDDMC) pour permettre aux membres de l’ACI de diffuser aisément le contenu des inscriptions MLS® à de multiples sites Web, et de s’assurer que le contenu des inscriptions MLS® qui est publié sur ces sites Web est exact et à jour, et que les marques de commerce de l’ACI y sont correctement utilisées. Le SDDMC est fondé sur les autorisations et compte quatre composantes : le Bassin national de données, les Fils réservés au site du membre, les Destinations tierces et le Fil de données direct au franchiseur. Les agences immobilières et courtiers/agents immobiliers participants peuvent avoir accès à un tableau de bord sur le Lien IMMOBILIERMC qui leur permet de choisir la destination et les renseignements sur les propriétés qu’ils veulent diffuser. Visitez lienimmobilier.ca pour obtenir plus d’information.

Patrick Pichette, vice-président, REALTOR.ca, est chargé d’assurer le développement et la croissance du site immobilier le plus populaire au Canada et d’autres services technologiques qui aident les détenteurs du titre REALTOR® canadiens et leur entreprise. À la tête des services Gestion des produits et de l’infotechnologie, il évalue régulièrement les nouvelles tendances en matière de technologie. Patrick siège aussi comme agent de liaison au comité sur la technologie. Avant de travailler à l’ACI, Patrick a occupé des postes de direction en marketing et en gestion de produits à Services aux médecins MD (une filiale de l’Association médicale canadienne) et à la Commission canadienne du tourisme. Lorsqu’il n’est pas au travail, on peut facilement trouver Patrick sur une patinoire ou un terrain de baseball à entraîner des équipes pratiquant ses sports favoris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *