Rester à jour, pertinent et rentable : Le bureau de l’avenir dans l’immobilier

Tous les mois, l’ACI invitera un expert du secteur, non associé à l’ACI, pour collaborer au Café ACI, au menu « Micro ouvert ».  Le premier collaborateur est l’auteur et conférencier Stefan Swanepoel.

Règle générale, il est incroyablement difficile pour les acteurs de tout secteur de se réinventer; souvent, avant qu’ils n’y parviennent, on leur en enlève l’occasion. L’immobilier n’est pas différent.

Alors, que faire?

Au cours des deux dernières décennies, le courtage immobilier résidentiel, le modèle commercial et la manière dont on achète et vend les propriétés ont fait l’objet d’une importante réorganisation. Dans le cadre de cette évolution, les répercussions grandissantes de la technologie, du sans-fil et des médias sociaux, ainsi que l’introduction de nouvelles entreprises, mènent enfin à la réingénierie des locaux physiques de l’immobilier.

Il est clair que, même assorti de mises au point et d’adaptations mineures, le modèle traditionnel des bureaux, créé il y a environ un demi-siècle, semble en être à ses derniers jours et ne plus être rentable dans la nouvelle économie. On questionne l’existence de grands bureaux à espace décloisonné, de cloisonnettes mobiles, d’une pléthore de bureaux d’agents au rendement supérieur le long des fenêtres, de salles de réunion spacieuses aussi employées comme installations de formation et de salles techniques cachées pour les systèmes MLS®.

Les options : Starbucks, Amazon.com ou Target

Certains déclarent qu’il est temps d’accueillir des aires de réception aérées et accueillantes assorties de salles d’exposition haute technologie et de murs en verre transparent. Des bureaux virtuels, grâce à l’infonuagique, sont de plus en perçus comme une forte solution pour relever les défis d’hier. Cependant, les hypermarchés à guichet unique où l’on peut tout se procurer sont aussi très demandés.

Il est agréable de constater que certaines grandes entreprises de l’immobilier ont pris l’innovation au sérieux et adaptent en ce moment leur modèle commercial actuel en vue d’accommoder le marché en évolution. Malheureusement, bon nombre ne le font pas, et elles se trouveront fort probablement à la liste des candidats susceptibles de devenir des victimes de la guerre.

Certains courtiers ou agents immobiliers affirment que les bureaux ne sont plus nécessaires et qu’il est possible de fonctionner sans locaux, alors que bon nombre d’autres disent que les grands bureaux continueront d’exister pendant des décennies. Hé bien, après des années de recherche et des centaines d’entrevues, nous avons découvert que les deux énoncés sont vrais.

Il est clair que les agences immobilières doivent réduire la superficie des locaux attribuée à chaque courtier ou agent afin de la rentabiliser. Les bureaux qui consacrent plus de 100 pieds carrés par courtier ou agent sont tout simplement désuets et non rentables; 60 à 80 pieds carrés par courtier ou agent constituent la limite, alors que 35 à 70 pieds carrés semblent être la cible d’un modèle très rentable.

swanepoel graphic fr

1. Ne pas changer

2. Devenir énorme

3. Devenir un café salon

4. Opter pour le virtuel

Swanepoel 2

Le Swanepoel TRENDS Report de 2013 approfondit chacun de ces modèles de bureaux, leur disposition, les options et les services qu’ils offrent, ainsi que leurs avantages et inconvénients. Il y a huit ans que ce rapport est chef de file en ce qui concerne l’étude de l’avenir, de même que les tendances, les personnes et les événements qui façonnent, influencent et changent le secteur de l’immobilier et ont des répercussions sur tous ceux qui y prennent part. Publié plus tôt ce mois-ci, le numéro 2013 de 164 pages analyse aussi le précipice budgétaire américain, la marque distinctive d’un courtier ou agent, d’une agence et d’une franchise, la rentabilité pour une agence, le premier appel public à l’épargne de Realogy, l’acquisition de Prudential Real Estate Affiliates par Berkshire Hathaway, et bien d’autres tendances.

Si vous désirez être mieux informé que vos concurrents, vous devriez vous procurer le tout nouveau numéro 2013 du Swanepoel TRENDS Report (www.retrends.com).

Stefan Swanepoel est un conférencier motivateur et un auteur énergique, divertissant et prolifique. Il est hautement estimé en tant que visionnaire et stratège commercial de l'immobilier. Le secteur se fie grandement à son rapport annuel sur les tendances au sein de l'immobilier. Le rapport Swanepoel Trends Report 2013 est maintenant disponible.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.