Saveurs de la semaine : le 17 octobre 2014

Les Saveurs de la semaine sont votre source hebdomadaire de nouvelles et de reportages sur l’immobilier qui auraient pu vous échapper. Notre équipe des Saveurs de la semaine s’acharne à parcourir le Web, les groupes de nouvelles et les forums à la recherche de reportages obscurs, bizarres, intéressants et informatifs sur l’immobilier ou des sujets connexes. Si vous désirez en contribuer un, veuillez l’afficher à notre section réservée aux commentaires ou gazouiller sur le reportage en utilisant le mot-clic #Saveursdelasemaine. Faites-vous couler une bonne tasse de café frais, savourez ces reportages… et faites-en peut-être même part à vos amis et collègues. Bonne lecture!

Voici mes choix de la semaine :

La Presse révèle que les baby-boomers ne reviennent pas en ville et suggère des facteurs à considérer avant d’acheter une copropriété.

Les idées déco de la semaine : adieux, vieux gadgets électroniques; l’heure de l’innovation et règles d’or pour un vestiaire réussi.

Woah – un chat ‘ajoute’ quelques 100 000 $ en valeur à une propriété Australienne.

Immobilier français – le Nouvel Observateur constate une baisse des prix immobiliers à Paris et en Ile-de-France, et fait rapport au sujet d’un deuxième recours collectif organisé par des locataires Parisiens. Boursorama remarque une baisse ‘surprenante’ des prix parisiens.

Challenges.fr discute avec Jean-Luc Buchalet des 7 fausses idées sur l’immobilier qu’on entend partout.

Toute-la-franchise.com fournit des détails sur des franchises immobilières disponibles, et suggère de regarder vers le marché de luxe.

Metro News propose un reportage concernant des cabanes sur le toit : un projet immobilier original dans le 13e arrondissement (Paris).

Cap Campus présente un projet de crowdfunding immobilier en France.

 

Jonathan Baker, notre ancien rédacteur de discours, a contribué à la rédaction de discours, de publicités et de communiqués à l’intention de nos membres. Notre personnel savait que c’est à lui qu’il fallait s’adresser au 200, rue Catherine lorsqu’on avait besoin d’une pointe d’humour. Avant de se joindre à l’ACI, Jon a travaillé dans le domaine de la radio à Ottawa. Si vous rencontrez Jon, n’oubliez pas de lui demander de vous parler des nombreux musiciens célèbres qu’il a croisés au fil de ses 10 ans passés à faire du bénévolat pour un festival musical local.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.