Saveurs de la semaine : le 18 septembre 2015

Les Saveurs de la semaine sont votre source hebdomadaire de nouvelles et de reportages sur l’immobilier qui auraient pu vous échapper. Notre équipe des Saveurs de la semaine s’acharne à parcourir le Web, les groupes de nouvelles et les forums à la recherche de reportages obscurs, bizarres, intéressants et informatifs sur l’immobilier ou des sujets connexes. Si vous désirez en contribuer un, veuillez l’afficher à notre section réservée aux commentaires ou gazouiller sur le reportage en utilisant le mot-clic #Saveursdelasemaine. Faites-vous couler une bonne tasse de café frais, savourez ces reportages… et faites-en peut-être même part à vos amis et collègues. Bonne lecture!

Voici mes choix de la semaine :

L’art de l’offre d’achat… acceptée.

Les idées déco de la semaine : une forêt nourricière dans sa cour; soda façon rétro et habiter près d’une gare de train.

Les Affaires évalue le chauffage à la biénergie : est-ce que ça vaut le coup?

Le Soleil de Québec rapporte que les conseillers de l’opposition ont demandé un retour à l’unifamiliale dans la vieille capitale pour diminuer le surplus de condos.

Atlantico constate que l’ubérisation des métiers de l’immobilier oblige le secteur à trouver un second souffle.

France TV Info discute quand acheter devient plus intéressant que louer, et un professeur d’économie de l’Université de Paris X Nanterre évalue ces études (louer ou acheter).

20 Minutes présente les résultats d’un litige entre voisines qui se termine par l’obligation d’une propriétaire de détruire sa maison qui fait de l’ombre à sa voisine.

Le Figaro souligne que les notaires européens se sont associés pour vous guider dans votre achat immobilier en Europe.

Les Échos rapporte que Londres est la ville la plus chère pour la colocation. Toute une promotion? Un promoteur britannique offre un cochon pour toute maison achetée.

Le Monde fait remarquer qu’acheter sa maison dans une vente aux enchères, c’est possible.

Chantal Mathez de Senger du journal suisse Bilan considère pourquoi l’immobilier reste roi.

Jonathan Baker, notre ancien rédacteur de discours, a contribué à la rédaction de discours, de publicités et de communiqués à l’intention de nos membres. Notre personnel savait que c’est à lui qu’il fallait s’adresser au 200, rue Catherine lorsqu’on avait besoin d’une pointe d’humour. Avant de se joindre à l’ACI, Jon a travaillé dans le domaine de la radio à Ottawa. Si vous rencontrez Jon, n’oubliez pas de lui demander de vous parler des nombreux musiciens célèbres qu’il a croisés au fil de ses 10 ans passés à faire du bénévolat pour un festival musical local.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.