Saveurs de la semaine : le 29 avril 2016

Les Saveurs de la semaine sont votre source hebdomadaire de nouvelles et de reportages sur l’immobilier qui auraient pu vous échapper. Notre équipe des Saveurs de la semaine s’acharne à parcourir le Web, les groupes de nouvelles et les forums à la recherche de reportages obscurs, bizarres, intéressants et informatifs sur l’immobilier ou des sujets connexes. Si vous désirez en contribuer un, veuillez l’afficher à notre section réservée aux commentaires ou gazouiller sur le reportage en utilisant le mot-clic #Saveursdelasemaine. Faites-vous couler une bonne tasse de café frais, savourez ces reportages… et faites-en peut-être même part à vos amis et collègues. Bonne lecture!

Voici mes choix de la semaine :

Les conseils de la semaine : comment mieux se protéger des dégâts d’eau et de feu, accessibles maisons vertesgraffitis intérieurs, astucieux rangements pour petits espaces, l’utile rapport d’inspection et carreaux et selfeets.

La Presse nous présente les coins de paradis de l’État.

La firme Moody’s constate que l’immobilier français est soutenu par les taux bas de la BCE.

Le Journal du Net estime que oui, l’immobilier est toujours un placement d’avenir.

Challenges remarque comment la firme Bureaux à partager en finit avec les locaux vides.

Ooh la la! Manhattan lève le voile sur ses vertigineuses tours duo.

Vous en avez assez de vos voisins? Pourquoi pas ces villages abandonnés à acheter en Europe? On dit que la déferlante belge sur l’immobilier espagnol ne tarit pas.

Un débat intéressant : qu’amène l’immobilier à l’économie de l’île Maurice?

Le Figaro nous fait rêver avec une soucoupe pour vivre sur et sous l’eau.

Jonathan Baker, notre ancien rédacteur de discours, a contribué à la rédaction de discours, de publicités et de communiqués à l’intention de nos membres. Notre personnel savait que c’est à lui qu’il fallait s’adresser au 200, rue Catherine lorsqu’on avait besoin d’une pointe d’humour. Avant de se joindre à l’ACI, Jon a travaillé dans le domaine de la radio à Ottawa. Si vous rencontrez Jon, n’oubliez pas de lui demander de vous parler des nombreux musiciens célèbres qu’il a croisés au fil de ses 10 ans passés à faire du bénévolat pour un festival musical local.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.