Saveurs de la semaine : le 9 mai 2014

Les Saveurs de la semaine sont votre source hebdomadaire de nouvelles et de reportages sur l’immobilier qui auraient pu vous échapper. Notre équipe des Saveurs de la semaine s’acharne à parcourir le Web, les groupes de nouvelles et les forums à la recherche de reportages obscurs, bizarres, intéressants et informatifs sur l’immobilier ou des sujets connexes. Si vous désirez en contribuer un, veuillez l’afficher à notre section réservée aux commentaires ou gazouiller sur le reportage en utilisant le mot-clic #Saveursdelasemaine. Faites-vous couler une bonne tasse de café frais, savourez ces reportages… et faites-en peut-être même part à vos amis et collègues. Bonne lecture!

Voici mes choix de la semaine :

La Presse résout une énigme : faut-il ajouter un pare-vapeur dans une vieille maison?

Les Affaires rapporte qu’un nouveau crédit rénovations est maintenant en vigueur.

Boursorama.com considère que la loi Alur ralentit la signature des promesses de vente en France.

Jean-Luc Buchalet analyse comment la bulle immobilière se dégonflera.

Le Figaro présente un nouveau hameau ouvert aux homosexuels dans le Luberon.

Maxime Bergeron de La Presse se demande ce qui arriverait si les prix chutaient de 15 %.

La Marne discute du développement urbain de Saint-Thibault et Brou-sur-Chantereine.

On dit que les Espagnols se retirent de l’immobilier parisien.

En Grande-Bretagne, le mont Blencathra est à vendre pour la somme de 2,12 millions d’euros.

Le Figaro propose un reportage sur Hélène Pastor, l’héritière d’un empire immobilier à Monaco.

Le plus grand déménagement de chaises au monde aura lieu à Mons, en Belgique.

 

Jonathan Baker, notre ancien rédacteur de discours, a contribué à la rédaction de discours, de publicités et de communiqués à l’intention de nos membres. Notre personnel savait que c’est à lui qu’il fallait s’adresser au 200, rue Catherine lorsqu’on avait besoin d’une pointe d’humour. Avant de se joindre à l’ACI, Jon a travaillé dans le domaine de la radio à Ottawa. Si vous rencontrez Jon, n’oubliez pas de lui demander de vous parler des nombreux musiciens célèbres qu’il a croisés au fil de ses 10 ans passés à faire du bénévolat pour un festival musical local.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.