Surcycler le verre et lui donner une tout autre allure

Avez-vous de la difficulté à trouver du contenu à partager dans les médias sociaux?

Laissez tomber Instagram et Facebook. Vous n’avez besoin que de REALTOR.ca.

Notre blogue axé sur le style de vie des consommateurs, le Salon, vous offre du contenu sur des sujets comme les rénovations, les tendances du marché, le bricolage, les guides des quartiers et les maisons originales. Du nouveau contenu passionnant est publié au Salon quatre fois par semaine (et du contenu unique en français est publié pour les passionnés francophones).

Tandis que le contenu du Café ACI est sélectionné spécialement pour favoriser la croissance de votre entreprise et à en assurer la réussite, le contenu du Salon est parfait pour être partagé avec vos clients.

Détenu et exploité par L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), REALTOR.ca est la plateforme immobilière la plus populaire au Canada (Comscore, 2020). Vous y trouverez toutes les inscriptions des systèmes MLS® au pays.

Partagez ce blogue avec vos clients et ceux qui vous suivent en cliquant sur le bouton Facebook ci-dessous!

Vous pouvez aussi suivre REALTOR.ca sur TwitterInstagram et Pinterest.

Consulter le billet de blogue original.


De bouteilles de vin à luminaire

Saviez-vous que l’on peut donner une deuxième vie aux bouteilles de vin? Caroline Couture, artiste qui travaille le verre et propriétaire de l’atelier Boutiverre, récupère toutes sortes de bouteilles qu’elle souffle pour en faire des luminaires suspendus ou sur pied. Comme plusieurs usines de recyclage du verre ont fermé, elle a trouvé une solution pour surcycler le verre et lui donner une tout autre allure. Elle transforme des bouteilles d’Eska, de champagne, de cidre ou de mousseux pour leur donner une seconde vie et égayer notre quotidien. 

Avant d’en arriver là, Caroline a dû faire beaucoup de recherche pour comprendre comment les différents types de bouteilles recyclées réagissent à la fusion. Elle a même suivi l’atelier Fusion chez Espace Verre à Montréal pour faire de la recherche sur les matériaux recyclés avant de lancer l’entreprise Boutiverre.

Consommer moins d’énergie

Au lieu d’acheter des billes de verre ou du verre concassé pour ses créations, Caroline se sert de bouteilles qu’elle conditionne afin de pouvoir les souffler. Chaque année, plus de 2 000 bouteilles sont transformées dans son atelier. Pour pouvoir se spécialiser dans les luminaires résidentiels et commerciaux, elle a obtenu la certification qui lui a permis permet de transformer davantage ses luminaires artisanaux et de standardiser sa production aux normes du marché, tout en conservant le côté artisanal que recherchent ses clients.

Des luminaires uniques au goût des clients

La plupart de ces luminaires sont faits sur mesure, et l’artiste se sert souvent de bouteilles qui sont importantes pour ses clients. Ces bouteilles, qui ont parfois été bues lors d’un mariage ou d’un événement marquant, terminent leur vie en luminaire de salle à manger, ce qui leur donne une touche unique. De plus, le fait que les clients ont un attachement particulier à leur luminaire diminue le cycle de la consommation. Ils y penseront deux fois avant de remplacer leur luminaire par un nouveau.

Surcycler pour diminuer son empreinte écologique

Le grand avantage d’utiliser des bouteilles existantes est l’économie d’énergie qui est, selon Caroline, d’environ 80 % puisqu’il s’agit de verre déjà fusionné et formé. Si elle ne faisait pas cela, elle devrait importer du verre des États-Unis ou d’ailleurs, ce qui entraînerait des frais de transport. Chez Boutiverre, Caroline récupère le verre dans un rayon de 100 km de l’atelier, du verre qui aurait autrement été destiné au circuit encore incertain du recyclage. En plus de réduire son empreinte écologique de façon considérable, elle réduit l’empreinte écologique des restaurants, des auberges, des vignobles et d’autres entreprises qui participent au projet.

C’est dans un esprit d’économie circulaire que Caroline Couture de chez Boutiverre a voulu donner une deuxième vie à cette matière qui est précieuse, selon elle. Elle en fait des objets artistiques et utilitaires dont nous avons besoin dans la maison, comme des luminaires. Depuis les derniers mois, elle recycle même les gros pots d’olives et de marinades d’une petite épicerie italienne locale pour en faire des luminaires. Les bouteilles qui ne sont pas assez épaisses pour devenir des luminaires deviennent des pichets et des pots pour le sirop d’érable. Ce qu’elle fait est si unique et recherché que même la Fabrique 1840, soit la boutique d’artisans affiliée à la chaîne Simons, tient ses produits.

Des luminaires surcyclés : au-delà des frontières

L’intérêt pour les produits surcyclés et l’environnement amènera peut-être Caroline à vendre ses luminaires au-delà des frontières canadiennes. Le marché du verre soufflé unique étant très important aux États-Unis, l’idée d’y exporter ses produits fait son chemin. Elle cherche aussi à développer des projets commerciaux uniques pour faire rayonner son art et relever de nouveaux défis en ce qui a trait à la forme de ses luminaires, qui pourraient devenir plus complexes, mais toujours travaillés à la main et peut-être avec des moules.

REALTOR.ca est le site Web le plus apprécié et le plus fiable du secteur de l’immobilier au Canada. Propriété de L’Association canadienne de l’immeuble (ACI), qui en est aussi l’exploitant, REALTOR.ca offre de l’information fiable et à jour pour faciliter et rendre encore plus agréable la recherche de la propriété de vos rêves. REALTOR.ca est régulièrement consulté par les propriétaires-vendeurs, les acheteurs et les locateurs de logements et de maisons, tant à partir d’un ordinateur que d’un téléphone intelligent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *