Tout ce que vous devez savoir sur les changements apportés à la méthodologie de l’Indice des prix des propriétés MLS®

Depuis son lancement, en 2012, l’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) est une source de données avancées en ce qui concerne les tendances et les prix des propriétés des quartiers.

Aujourd’hui, l’IPP MLS® continue de croître et est utilisé par la majorité des chambres et associations immobilières au Canada. Et, comme le marché de l’habitation évolue, l’IPP MLS® évolue aussi. À compter du 1er juin 2022, l’IPP MLS® changera sa méthodologie de calcul des niveaux et des tendances de prix.

Quels changements seront apportés à l’IPP MLS® ?

La période servant à établir les caractéristiques de référence de l’IPP MLS® sera raccourcie. À compter de juin 2022, l’IPP MLS® utilisera des données recueillies au cours de la période mobile de cinq ans précédente. La méthode de calcul des prix de référence changera également. Les prix de référence seront calculés en fonction des caractéristiques de référence courantes plutôt que des anciennes.

Pourquoi la méthodologie de l’IPP MLS® change-t-elle ?

Selon la méthodologie originale, l’IPP MLS® répondait à la question « Quelle serait la valeur d’une propriété typique d’il y a 15 ans aujourd’hui? », tandis que, selon la nouvelle approche, l’Indice répond à la question « Quelle est la valeur d’une propriété typique aujourd’hui? »

En quoi ces changements amélioreront-ils l’IPP MLS® ?

Au lancement de l’IPP MLS® en 2012, on disposait de données de vente sur quelques années seulement, mais l’univers de données accumulé a beaucoup grossi depuis.

Comme les propriétés sont mises à jour et rénovées pour répondre aux besoins des propriétaires d’aujourd’hui, cette nouvelle méthodologie permet de s’assurer que les prix de référence reflètent ceux du parc immobilier actuel.

Prenons un exemple qui illustre un cas extrême.

Dans cet exemple hypothétique, de 2005 (le point de départ de l’IPP MLS®) jusqu’à la fin de 2019, aucune des maisons unifamiliales à deux étages vendues dans un quartier donné n’avait de sous-sol fini. Cependant, dans un court laps de temps, entre 2020 et 2023, le quartier a subi une transition et de nombreuses maisons unifamiliales à deux étages sont mises en vente avec un sous-sol fini.

Toutefois, selon la méthodologie actuelle, la caractéristique de référence pour un sous-sol fini resterait « Non », puisque la majorité des maisons vendues dans l’intervalle 2005-2023 n’ont pas de sous-sol fini.

Au début de 2025, toutes les maisons unifamiliales à deux étages du quartier ont un sous-sol fini (comme le démontre le tableau ci-dessous). Au cours des cinq années qui suivent, jusqu’à la fin de 2029, toutes les maisons unifamiliales à deux étages vendues ont un sous-sol fini.

Même si la plupart des maisons vendues récemment ont un sous-sol fini, selon la méthodologie actuelle, la caractéristique pour un sous-sol fini pour les maisons unifamiliales à deux étages du quartier serait toujours « Non », puisque selon l’ensemble des données, le nombre de maisons vendues sans sous-sol fini continue de dépasser les ventes de maisons avec sous-sol fini.

Dans cet exemple, les membres devraient attendre jusqu’en 2039 avant que les nouvelles données de vente d’un quartier dépassent celles des données historiques, pour observer un changement dans les caractéristiques. Cela représente un obstacle important pour les utilisateurs des données de l’IPP MLS® puisque ces caractéristiques deviendront progressivement désuètes. Après un examen approfondi et des consultations, il a été décidé qu’une période de cinq ans serait optimale.

Cette période raccourcie rend mieux compte de l’évolution récente du parc immobilier sur le marché de la revente. Elle sera toujours de cinq ans, mais il s’agira d’une période mobile qui avancera d’un an à chaque examen annuel.

Toutes les données sur les prix de référence remontant à 2005 seront recalculées en fonction de l’ensemble des caractéristiques les plus récentes pour brosser un tableau plus clair des divers marchés canadiens.

Ce qui en résulte est une comparaison améliorée des éléments semblables, qui peut être appliquée uniformément à toutes les données.

Aussi, au Café ACI :

Quelle incidence ces changements auront-ils sur les données des chambres immobilières ?

Les changements à la méthodologie entreront en vigueur en même temps que ceux qui découleront de l’examen annuel, de manière à ce qu’on ne multiplie pas les modifications au cours de l’année.

L’IPP MLS® est offert exclusivement aux courtiers et agents immobiliers qui souhaitent fournir à leurs clients une analyse approfondie qu’ils ne peuvent obtenir nulle part ailleurs. Pour en savoir plus sur l’IPP MLS®, visitez crea.ca/IPP ou communiquez avec le Centre de l’expérience des membres de l’ACI, et notre équipe sera heureuse de répondre à vos questions.

À titre d’économiste à l’ACI, Chris Jokel collabore à l’analyse des communiqués de presse mensuels et des rapports trimestriels que nous préparons pour les chambres et associations, ainsi qu’aux graphiques qui accompagnent nos communiqués de presse mensuels nationaux. Vous trouverez aussi Chris occupé à gérer le tableau de bord des statistiques de l’ACI qui comprennent la carte du prix moyen à l’échelle nationale et l’outil l’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP). Il adore passer du temps à l’extérieur, à vélo dans certains sentiers d’Ottawa durant les mois chauds et à patins sur le canal Rideau durant l’hiver.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.