Qui sont les acheteurs canadiens?

Le profil des acheteurs canadiens diffère en fonction de leur âge, de leur dynamique familiale et de leurs objectifs. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des caractéristiques propres à certains groupes d’acheteurs.

Les premiers acheteurs

Les premiers acheteurs sont généralement de jeunes professionnels à la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine, soit des membres de la génération Y nés entre 1981 et 1996. Ils achètent généralement leur maison en raison d’un changement de situation familiale (p. ex., un mariage).

« La majorité de mes premiers acheteurs ont un emploi stable dans une entreprise, indique Andrea Lopes, agente immobilière et membre de l’ACI. La plupart du temps, ils recherchent un condo, mais je connais des couples qui achètent à une maison unifamiliale d’emblée pour avoir suffisamment d’espace pour élever leurs futurs enfants. »

Andrea Lopes précise cependant que malgré leur indépendance financière, ces premiers acheteurs reçoivent presque toujours de l’aide de leurs parents pour la mise de fonds.

« Ils ont souvent beaucoup de questions et apprécient grandement mon aide et mes conseils », précise-t-elle.

Selon le Rapport sur les données d’utilisation de REALTOR.ca de 2019, 47 % des visiteurs de REALTOR.ca sont des premiers acheteurs. Ils sont 30 % plus susceptibles de contacter un courtier ou un agent immobilier. Près de 25 % des visiteurs de REALTOR.ca sont des jeunes âgés de 25 à 34 ans.

Objectifs

  • Établir leur carrière et gravir les échelons.
  • Trouver une maison à proximité de leur lieu de travail, des autoroutes ou des transports en commun (p. ex., le train).
  • Augmenter leur valeur nette en investissant dans un actif.
  • Créer un environnement stable pour leur future famille.

L’apport des courtiers et agents immobiliers

  • Guider les acheteurs tout au long du processus d’achat.

Logement plus grand/acheteurs déjà propriétaires

Les acheteurs et les propriétaires-vendeurs vers la fin trentaine, début quarantaine veulent généralement trouver une maison plus grande en raison d’un changement de mode de vie (p. ex., une famille grandissante).

« Ils sont presque toujours en quête d’espace pour leur famille, explique Andrea Lopes. Les enfants grandissent ou les parents souhaitent vendre leur maison contiguë pour acheter une maison isolée plus grande. »

Ils adoptent généralement une approche plus sélective : leurs besoins pèsent davantage dans la balance, au détriment de l’abordabilité. La proximité des écoles et des services est un facteur important.

Selon le Rapport sur les données d’utilisation de REALTOR.ca de 2019, 43 % des visiteurs sont des acheteurs déjà propriétaires. En moyenne, ils visitent REALTOR.ca sept fois de plus que les premiers acheteurs. Environ 25 % des visiteurs de REALTOR.ca ont entre 35 et 44 ans, et 21 % ont entre 45 et 55 ans.

Objectifs

  • Trouver une maison qui correspond à leurs besoins actuels, notamment en ce qui concerne le nombre de chambres et l’emplacement.
  • Maximiser le rendement du capital investi (RCI) dans leur première propriété.
  • Trouver une maison clé en main pour éviter d’avoir à déménager pendant des rénovations.

L’apport des courtiers et agents immobiliers

  • Fournir des renseignements sur l’emplacement désiré. Il est aussi possible d’utiliser notre carte sur REALTOR.ca pour effectuer des recherches selon des critères liés au style de vie, comme les écoles et les zones de fréquentation scolaire, les transports et les épiceries.
  • Favoriser la valorisation et la vente de la propriété actuelle.

Aînés

Les acheteurs appartenant à cette catégorie ont plus de 50 ans et veulent généralement acheter un logement plus petit.

Selon Janet Kay, détentrice du titre Seniors Real Estate Specialist® (SRES®) qui aide les membres de l’ACI à servir des clients de plus de 50 ans : « Tous les gens de plus de 70 ans qui me viennent à l’esprit veulent acheter un logement plus petit, soit parce qu’ils n’arrivent plus à entretenir leur maison, soit parce qu’ils veulent habiter plus près de leurs enfants. Dans tous les cas, ils veulent moins d’espace. »

Leurs besoins peuvent être très différents en fonction de leur tranche d’âge. Certains quinquagénaires et sexagénaires sont encore actifs et veulent simplement habiter plus près de leurs petits-enfants, tandis que les aînés plus âgés recherchent un logement accessible (p. ex., un condo plain-pied).

Pour eux, la vente de la maison familiale est souvent une décision difficile et douloureuse.

« Grâce à ma formation, je peux leur faire beaucoup de recommandations, mais je dois aussi respecter leur réticence à quitter leur maison », explique Janet Kay.

Ses clients ont souvent des revenus réduits et comptent sur la valeur nette de leur maison. Les acheteurs et propriétaires-vendeurs du troisième âge gagnent en assurance quand on leur explique qu’ils peuvent contracter une hypothèque inversée ou vendre leur maison tout en continuant de l’habiter en tant que locataire.

Comme les premiers acheteurs, les aînés ont habituellement beaucoup de questions, parce qu’ils n’ont pas vendu ni acheté de propriété depuis longtemps. Bon nombre d’entre eux vendent la maison où ils ont élevé leur famille.

Selon le Rapport sur les données d’utilisation de REALTOR.ca de 2019, environ 15 % des visiteurs de REALTOR.ca ont entre 55 et 64 ans, et près de 9 % ont plus de 65 ans.

Objectifs

  • Trouver une maison qui correspond à leurs besoins actuels, notamment en ce qui concerne la taille et l’accessibilité.
  • Trouver une maison adaptée à un revenu plus modeste.

L’apport des courtiers et agents immobiliers

  • Expliquer comment les processus d’achat et de vente ont changé depuis leur dernier achat.
  • Aider les clients à comprendre les coûts liés à leur nouveau logement (p. ex., les frais de condo).
  • Aider les clients à définir des critères de recherche en fonction de leur budget et de leurs objectifs.
  • Mettre à profit les connaissances acquises lors des cours SRES.

Investisseurs résidentiels

Les investisseurs résidentiels sont généralement au moins dans la fin trentaine et ont beaucoup de points communs avec les acheteurs déjà propriétaires.

« La plupart ont acheté leur première maison il y a plus de dix ans et veulent utiliser leurs actifs pour acheter un immeuble de placement, explique Andrea Lopes. Une bonne partie de mon travail consiste à éclairer leurs décisions en calculant les prix, les frais, le loyer et le rendement escomptés et à définir des attentes concernant le temps qu’ils devront consacrer à la gestion des locataires. On n’espère pas obtenir un rendement important dans le Grand Toronto, on recherche la stabilité à court terme et la croissance à long terme. »

Selon le Rapport sur les données d’utilisation de REALTOR.ca de 2019, 5 % des visiteurs de REALTOR.ca sont des investisseurs résidentiels et 1 % sont des investisseurs commerciaux.

Objectifs

  • Obtenir un revenu supplémentaire, souvent pour subvenir aux besoins d’une famille grandissante.
  • Viser la rentabilité à long terme au lieu de tirer profit d’une revente précipitée.

L’apport des courtiers et agents immobiliers

  • Trouver une propriété en fonction des exigences et des besoins du client.
  • Déterminer les propriétés les plus indiquées pour un bon RCI.
  • Faciliter les formalités administratives grâce à leur expertise.
  • Faciliter l’accès à un large réseau de professionnels membres de l’ACI (p. ex., des entrepreneurs, des notaires, des inspecteurs, etc.).

Sarah Doktor a été journaliste d’une petite ville et éditrice nationale en ligne, et elle apporte cette expérience à L’Association canadienne de l’immeuble, où elle occupe le poste de conseillère, au service des communications. Elle facilite le dialogue entre l’ACI, les membres, les chambres immobilières, les associations et le public par l’entremise de nos communautés en ligne. Elle coordonne également le contenu qui vous est présenté ici, au Café ACI. Dans ses temps libres, elle va au gym, fait de la course à pied sur sentiers ou regarde Netflix avec son chat, Libby.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *