Cinq acronymes techno du secteur immobilier démystifiés

Se tenir au fait de tous les termes et acronymes techno de notre secteur peut parfois présenter tout un défi. Si vous n’êtes toujours pas certain de la signification de BV, IDX, DLA, MLS® et SDDMC et de leur influence sur vos activités professionnelles au quotidien, lisez ce qui suit pour apprendre ce que sont ces cinq termes couramment utilisés.

1. BV (site Web de bureau virtuel): Un BV est un site Web d’agence immobilière protégé par un mot de passe qui permet à l’agence immobilière et à ses membres de fournir des services de courtage immobilier aux consommateurs une fois qu’une relation d’affaires est établie entre le membre et le consommateur. Grâce à un BV, le consommateur peut s’inscrire au système MLS® d’une chambre immobilière et accéder à ses inscriptions, à condition d’être sous la surveillance et la responsabilité de la chambre immobilière participante.

Exemple Qui peut y participer Autorisation requise
L’agence immobilière ABC crée un BV qui permet aux consommateurs d’accéder au site Web protégé par le mot de passe des courtiers et agents, afin de voir les propriétés affichées sur le système MLS® de la chambre immobilière. Le consommateur accepte de fournir des renseignements de base (adresse courriel et possiblement d’autres renseignements personnels) afin d’accéder à plus d’inscriptions ou de contenu d’inscriptions et en échange, il reçoit un mot de passe lui permettant d’accéder au BV. Les propriétaires d’agence et les courtiers ou agents immobiliers membres, avec l’autorisation du propriétaire d’agence, et à condition de respecter les règles et politiques de la chambre à l’égard des BV. Communiquez avec votre chambre immobilière locale. Par exemple, la Toronto Real Estate Board (TREB) a créé un contrat d’accès aux fils de données de BV.

2. IDX : (« Internet Data Exchange » ou échange de données sur Internet): Un IDX permet aux agences immobilières d’afficher les inscriptions de chacune d’entre elles, grâce à des ententes réciproques.

Exemple Qui peut y participer Autorisation requise
Les agences immobilières ABC et XYZ ont toutes deux choisi de participer à un IDX. Patricia, une représentante chez l’agence immobilière ABC, sera autorisée à afficher les inscriptions des deux agences immobilières sur son site Web personnel. Si 100 agences immobilières ont choisi de participer au IDX, les inscriptions de ces 100 agences seraient alors accessibles sur le site Web de Patricia. Habituellement, seuls les propriétaires d’agence, les courtiers dûment mandatés ou les gestionnaires peuvent participer ou non à un IDX. Renseignez-vous auprès de votre chambre immobilière locale au sujet du contrat de licence IDX ou du contrat de fils de données IDX.

3. DLA (Data Licence Agreement ou contrat de licence en matière de données): Un DLA est un contrat signé par une agence immobilière autorisant une chambre ou association immobilière à permettre à un de ses courtiers ou agents ou à un tiers d’afficher ses inscriptions.

Exemple Qui peut y participer Autorisation requise
Un propriétaire d’agence, un courtier dûment mandaté ou un gestionnaire autorise TREB à envoyer toutes ses inscriptions à un fournisseur de site Web ou aux sites Web d’un courtier ou agent particulier. Habituellement, le service est accessible à tous les courtiers ou agents, mais le courtier dûment mandaté ou le gestionnaire doit approuver le niveau d’accès (par ex. membres, succursale ou agence). Renseignez-vous auprès de votre chambre immobilière locale au sujet du contrat de licence en matière de données.

4. MLS® (Multiple Listing Service® ou service MLS®) : Ceci peut en étonner certains, mais MLS® n’est pas un nom (il a une fonction d’adjectif); il ne signifie pas une base de données ni un site Web. MLS® représente une norme ou une qualité de service fourni par les courtiers et agents immobiliers membres, conjointement avec les systèmes d’inscriptions coopératifs des chambres immobilières.

L’ACI autorise ses chambres immobilières membres à utiliser les marques MLS® en rapport avec l’exploitation de leurs systèmes de ventes coopératifs. Il faut donc s’assurer d’identifier correctement ces systèmes comme étant des « systèmes MLS® ». Les systèmes MLS® exploités par les chambres et associations partout au Canada transmettent leurs inscriptions, jusqu’à quatre fois par jour, à REALTOR.ca — le site Web canadien de commercialisation nationale de propriétés et les applis mobiles dont l’ACI est le propriétaire et l’exploitant.

Exemple Qui peut y participer Autorisation requise
Une fois que Patricia a téléchargé son inscription vers le système MLS® de sa chambre, cette inscription est habituellement téléchargée vers REALTOR.ca. Un propriétaire d’agence dûment mandaté et ses courtiers ou agents. Il faut établir la permission en vue de l’affichage sur REALTOR.ca (cherchez dans votre système MLS® une option semblable à « Publier une inscription sur Internet »).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’utilisation correcte des marques de commerce de l’ACI, y compris MLS®, veuillez consulter REALTORLink®.

5. SDDMC (Service de diffusion des données) : Le SDDMC de l’ACI est un service à base de permissions qui permet aux dirigeants d’agence et aux courtiers et agents immobiliers d’afficher leurs inscriptions sur plusieurs sites Web de tiers. Le SDDMC permet également le partage des inscriptions dans un Bassin national avec d’autres dirigeants d’agence et courtiers et agents immobiliers. Contrairement à l’IDX, le bassin national de données ne se limite pas aux inscriptions provenant d’une seule chambre immobilière.

Les propriétaires d’agence et les courtiers ou agents immobiliers participant au Bassin national de données peuvent également participer au Bassin national des franchiseurs. Une fois qu’un courtier ou agent immobilier actualise ou retire une inscription du système MLS® de sa chambre et que REALTOR.ca est actualisé, le SDDMC effectue automatiquement les changements dans tous les sites destinataires. Vous trouverez les détails sur les composantes du SDDMC ici.

Exemple Qui peut y participer Autorisation requise
L’agence immobilière ABC a choisi de participer au SDDMC afin d’augmenter la visibilité de ses inscriptions. Toutes les inscriptions affichées sur REALTOR.ca peuvent maintenant s’afficher automatiquement sur les sites Web avec lesquels l’ACI a signé un contrat, y compris, sans toutefois s’y limiter, Worldproperties.com et Point2homes, selon les choix de l’agence. Un service à base de permissions offert au niveau de l’agence immobilière. Chaque dirigeant d’agence détermine le niveau de participation au nom de ses courtiers ou agents.

Le propriétaire d’agence dûment mandaté et ses courtiers ou agents.

Votre chambre immobilière locale a choisi de participer au Bassin national de données et elle a l’option de participer ou non au deuxième et au troisième module (comme les fils réservés au site du membre ou les destinations tierces). Les agences immobilières et leurs courtiers ou agents peuvent participer aux différentes composantes du SDDMC, selon les permissions qu’ont établies leurs chambres et leurs agences.

Si vous avez des questions précises au sujet des trois premiers termes (BV, DX et DLA), communiquez avec votre association ou votre chambre immobilière locale. Si vous avez des questions au sujet des marques MLS®, de REALTOR.ca, ou du SDDMC, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de soutien aux membres de l’ACI (1-888-237-7945 / support@crea.ca).

 

Patrick Pichette, vice-président, REALTOR.ca, est chargé d’assurer le développement et la croissance du site immobilier le plus populaire au Canada et d’autres services technologiques qui aident les détenteurs du titre REALTOR® canadiens et leur entreprise. À la tête des services Gestion des produits et de l’infotechnologie, il évalue régulièrement les nouvelles tendances en matière de technologie. Patrick siège aussi comme agent de liaison au comité sur la technologie. Avant de travailler à l’ACI, Patrick a occupé des postes de direction en marketing et en gestion de produits à Services aux médecins MD (une filiale de l’Association médicale canadienne) et à la Commission canadienne du tourisme. Lorsqu’il n’est pas au travail, on peut facilement trouver Patrick sur une patinoire ou un terrain de baseball à entraîner des équipes pratiquant ses sports favoris.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.