De plus en plus de Canadiens reconnaissent la valeur des services offerts par un professionnel de l’immobilier : enquête

Selon une enquête récente, davantage de Canadiens font appel à un professionnel pour réaliser une transaction immobilière.

Chaque année, la SCHL mène une enquête approfondie pour connaître le point de vue des Canadiens sur l’accès à la propriété. En 2019, 1 385 accédants à la propriété et acheteurs déjà propriétaires ont répondu au sondage. Les répondants provenaient de partout au Canada et devaient avoir réalisé une transaction hypothécaire au cours des 18 derniers mois.

L’enquête a révélé que l’évolution du marché influence les perceptions, les comportements et les attentes des acheteurs.

Analyse des tendances – sources de renseignements utilisées par les acheteurs : Hausse importante de l’utilisation des sites Web d’inscriptions immobilières. 22 % en 2018 et 36 % en 2019; Seulement 1/3 des acheteurs (29 %) ont utilisé les médias sociaux pour obtenir des renseignements sur les prêts hypothécaires.

Où les acheteurs s’informent-ils?

Les sources utilisées par les Canadiens pour en savoir plus sur l’achat d’un logement ont changé. Sur le Web, on constate une hausse marquée de la consultation des sites d’inscriptions immobilières. En 2019, 36 % des acheteurs ont consulté de tels sites, contre 22 % l’an passé.

Tel qu’il est indiqué plus loin, cela confirme que de plus en plus d’acheteurs reconnaissent la valeur des services offerts par un agent ou courtier immobilier.

En outre, il est aussi fort intéressant de noter que dans un monde axé sur les médias sociaux, ces derniers ne sont pas une source d’information importante pour les acheteurs. Selon le sondage, 68 % des acheteurs ne se sont fiés à aucune plateforme de médias sociaux lorsqu’ils ont effectué leur recherche.

L’incertitude transforme les attitudes et le processus d’achat d’un logement

L’enquête démontre que les Canadiens sont de plus en plus inquiets au sujet du processus d’achat d’un logement.

En effet, 42 % des acheteurs en 2019 ont ressenti de l’inquiétude ou de l’incertitude par rapport à l’achat d’un logement, alors que 37 % des répondants avaient exprimé le même sentiment en 2018. Voici les principales sources d’inquiétude :

  • les coûts de logement imprévus;
  • les dépenses liées au logement;
  • les prix trop élevés des logements.

C’est peut-être cette incertitude croissante qui a incité de plus en plus de Canadiens à traiter avec un agent ou un courtier immobilier pour obtenir de l’aide tout au long du processus. En 2019, 78 % des acheteurs ont fait appel à un professionnel de l’immobilier, contre 61 % en 2018.

Comme les acheteurs sont de plus en plus nombreux à faire affaire avec un agent ou courtier immobilier, le nombre de Canadiens qui reconnaissent la valeur de leurs services est également en hausse. La proportion des acheteurs qui jugent important de traiter avec un agent immobilier a grimpé de 28 % en 2018 à 35 % en 2019. Les Canadiens ont apprécié les conseils reçus de leur agent et l’écoute démontrée.

De nombreux acheteurs interrogés ont indiqué que l’achat de leur logement avait été une source de stress, d’anxiété et de frustration. Cela pourrait expliquer pourquoi les répondants ont tant apprécié les conseils de leur agent ou courtier.

Sentiment des consommateurs à l’égard de la propriété d’un lodgement : 47 % Heureux; 39 % Enchanté; 34 % Stressé; 30 % Optimiste; 29 % Confiant; 28 % Anxieux; 12 % Neutre; 10 % Frustré; 9 % Craintif.

Le processus d’achat d’un logement provoque de l’incertitude chez les Canadiens, mais les consommateurs sont optimistes

Malgré l’incertitude entourant le processus, l’attitude des consommateurs quant à l’achat d’un logement demeure positive. Pour la très grande majorité des Canadiens (87 % des répondants), l’achat d’un logement demeure un bon investissement à long terme.

L’enquête a fait ressortir d’autres signes de la confiance soutenue des Canadiens envers le marché canadien de l’habitation, notamment les suivants :

  • 32 % des acheteurs paient plus que leurs paiements hypothécaires minimaux;
  • la plupart des acheteurs respectaient leur budget mensuel avant et après l’achat de leur logement;
  • la plupart des acheteurs (61 %) ont constitué un « coussin » en prévision d’éventuelles dépenses plus élevées dans l’avenir.

Près de 9 acheteurs sur 10 se sont dits heureux ou enchantés d’acheter un logement.

Pour en savoir plus, téléchargez les résultats complets de l’Enquête 2019 auprès des emprunteurs hypothécaires.

Fort d’une expérience de plus de 25 ans à la SCHL, Sam Carnovale a acquis une expérience approfondie dans le secteur du crédit. En tant que directeur, Institutions financières, c’est un expert chevronné qui met tout en œuvre pour dépasser les attentes de ses clients et aider les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. De plus, il détient les titres de spécialiste en financement immobilier (CRF) et de gestionnaire de risques certifié (CRM). Il participe aussi activement à la fondation des Professionnels hypothécaires du Canada.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@crea_aci
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

Log in as an administrator and view the Instagram Feed settings page for more details.