La littératie financière : pour le bien de vos clients, et de vos affaires

Bien qu’on entende souvent le terme « littératie financière » de nos jours, en quoi concerne-t-elle les courtiers et agents immobiliers?

En tout!

Des présidents aux trois échelons du secteur de l’immobilier structuré discutent de la littératie financière avec la commissaire de l’ACFC, à la table ronde « l’Évolution de la littératie financière et les acheteurs canadiens ».
De gauche à droite : Laura Leyser (présidente de l’ACI), Lucie Tedesco (commissaire de l’ACFC), Phil Dorner (président d’OREA) et Dianne Usher (présidente de TREB)

Tous les jours, vous intervenez auprès de personnes et de familles dans l’un des plus importants achats de leur vie. Je suis certaine que vous avez vu des gens prendre des décisions financières qui ne sont pas optimales. Contracter un prêt hypothécaire plus élevé que ce qu’ils devraient assumer. Présumer que les appareils électroménagers faisaient partie de la transaction alors qu’ils n’en faisaient pas partie et acheter des appareils hauts de gamme par la suite. Ne pas tenir compte des frais de clôture et des frais connexes.

L’achat d’une maison peut se révéler à la fois excitant, émotionnel et stressant; il n’est donc pas surprenant que même des personnes qui s’y connaissent en finances puissent prendre des décisions qui ne sont pas optimales. Mais combien de vos clients auraient pu éviter des erreurs et des calculs erronés lors de l’achat de leur maison s’ils avaient été mieux informés?

Dans le contexte économique actuel, la littératie financière est une compétence nécessaire à la vie courante. Cela saute aux yeux, surtout dans le domaine immobilier, où les Canadiens prennent des décisions visant des centaines de milliers, voire même des millions, de dollars. La littératie financière peut faire toute la différence en déterminant si l’acheteur d’une maison sera heureux ou éprouvera des difficultés financières.

La littératie financière est assurément une responsabilité personnelle. Cependant, les entreprises et les gouvernements peuvent appuyer les Canadiens s’ils les aident à prendre des décisions financières responsables en leur donnant accès à des renseignements utiles.

À titre de courtier ou d’agent immobilier, vous jouissez d’une position unique. Vous êtes aux premières lignes de la littératie financière lorsque vous oeuvrez individuellement avec les Canadiens en tant que conseiller digne de confiance dans le cadre d’une transaction financière de taille.

Comment vous y prendre pour vraiment faire la différence? En investissant votre temps pour guider les clients dans les questions financières complexes et souvent déroutantes qu’ils doivent régler. « Devrais-je vendre, acheter ou louer dans cette conjoncture économique? Combien puis-je me permettre? Quelle mise de fonds dois-je avoir? En quoi les dernières règles hypothécaires me touchent-elles? Quelle est votre commission, et en quoi cela est-il avantageux pour moi? »

En plus d’être une source directe d’information sur des questions de la sorte, vous pouvez orienter vos clients vers des ressources à l’intention des consommateurs qu’offrent le secteur, les associations commerciales et des organismes gouvernementaux comme l’ Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), qui est la meilleure source de renseignements financiers objectifs pour les Canadiens.

L’ACI et l’ACFC ont récemment collaboré en vue d’établir la Feuille de route en vue de l’achat d’une maison. Cette ressource extraordinaire aide les acheteurs de maison à évaluer leur préparation financière, explorer des options de financement hypothécaire, rechercher des programmes d’aide gouvernementale et plus encore. Je sais que des milliers de courtiers et agents immobiliers se servent de la feuille de route pour renseigner leurs clients. Communiquez avec l’ACI pour en commander des exemplaires sur papier ou référez vos clients au dépliant qui se trouve sur le site Web de l’ACI (vous pouvez également l’ajouter à votre propre site Web).

Le site Web de l’ACFC regorge aussi d’outils utiles. Une section pour les consommateurs compte plus de 60 ressources sur le sujet telles que les hypothèques, quitter le nid familial et être propriétaire de sa maison. Vous et vos clients pouvez télécharger des publications gratuites, utiliser les calculatrices hypothécaires et vous brancher aux médias sociaux de l’ACFC pour obtenir des conseils financiers et des vidéos.

Que vous soyez en présence de commençants dans l’immobilier ou d’acheteurs chevronnés, plus vous pouvez aider vos clients à cerner les questions financières à régler afin de prendre des décisions responsables, mieux ce sera. Ce n’est pas simplement une bonne affaire; c’est bon pour les affaires.

 

Lucie Tedesco, une chef de file expérimentée et une professionnelle des institutions financières canadiennes, elle a été nommée commissaire de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) en septembre 2013. Avant cette nomination, elle occupait le poste de commissaire adjointe de l’ACFC. Avant de se joindre à l’agence, elle a occupé divers postes de gestion importants à Exportation et développement Canada (EDC), jusqu'à sa nomination au poste de vice-présidente, Stratégie et planification – Services d'assurances et de prêts. Lorsqu’elle n’est pas au bureau, Madame Tedesco se livre aux plaisirs du ski, passe du temps avec sa famille élargie et se plaît à voyager.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.