Percer les marchés internationaux

Note de la rédaction : une version de cet article est parue initialement dans la revue de la Halifax Chamber of Commerce.

Dans le cadre d’une récente mission commerciale, des courtiers et agents des quatre coins du continent se sont rendus en Nouvelle-Écosse afin de mieux connaître cette province. La délégation se composait de représentants des États-Unis et du Canada, notamment de la Floride, du Rhode Island, de l’Utah, de la Géorgie, du Texas et des Maritimes.

La mission commerciale, organisée par la Nova Scotia Association of REALTORS® (NSAR), était axée sur la Certified International Property Specialist (CIPS) Leadership Invitational, le deuxième événement de ce genre à se tenir à l’extérieur des États-Unis. Cette certification donne aux experts de l’immobilier les connaissances, les rapports de recherche et les outils leur permettant de mondialiser leurs activités immobilières.

« Au cours de la semaine, les courtiers et agents se sont penchés sur les transactions immobilières internationales et sur le meilleur moyen de servir les acheteurs internationaux. Ils ont aussi profité de l’occasion pour prendre connaissance des débouchés intéressants qu’offre la Nouvelle-Écosse », affirme Matthew Honsberger, président de la NSAR.

Pour Betania Valente Nassar, courtière en Floride et détentrice du titre Realtor®, c’est son expérience personnelle à l’extérieur des États-Unis qui la motive à obtenir la certification CIPS. « Je suis originaire du Brésil et mon conjoint de la Turquie. Nous avons beaucoup de connaissances à l’étranger », indique-t-elle. « Grâce à la certification CIPS, je gagne en crédibilité sur la scène internationale. »

Des agents et courtiers locaux ont également participé. « Il y a une tendance marquée d’investissements étrangers dans les terrains ou les résidences secondaires, dont une légère augmentation du marché d’émigrants européens », indique Stefan Siber, courtier et membre de l’ACI en Nouvelle-Écosse. « L’investissement étranger donne lieu à beaucoup d’activités commerciales dérivées sur le marché local. »

Un des moments forts de la semaine a été une réception de marque au Centre for Ocean Ventures and Entrepreneurship (COVE) permettant à des leaders économiques et des représentants gouvernementaux de la Nouvelle-Écosse, de même qu’aux participants au cours, de réseauter et de discuter des échanges commerciaux possibles au sein de la province.

« L’économie diversifiée et l’abordabilité du marché immobilier résidentiel et commercial de la Nouvelle-Écosse sont très attrayantes aux investisseurs étrangers et canadiens », affirme M. Honsberger. « L’association est consciente qu’elle doit jouer un rôle clé dans l’établissement d’un partenariat avec la province et les intervenants principaux afin de stimuler la croissance en Nouvelle-Écosse. »

Les agents et courtiers de la Nouvelle-Écosse sont déterminés à exploiter le potentiel des entreprises et à stimuler la croissance de la province et ils reconnaissent l’importance de relations commerciales dynamiques et ouvertes avec les partenaires internationaux qui investissent dans la province et font des échanges commerciaux avec celle-ci.

« En tant que courtiers ou agents, nous sommes bien placés pour constater le rôle vital que joue le développement commercial et économique dans la création d’emplois, le soutien aux entrepreneurs, le renforcement de nos collectivités et la stabilité et la vigueur du marché immobilier », précise M. Honsberger.

Pour les courtiers et agents, les ventes immobilières internationales constituent d’importantes occasions de développement et diversification de leurs activités. Faites-nous part de votre expérience de l’immobilier international dans la section des commentaires ci-dessous.

Tanya White est la conseillère en communications de la Nova Scotia Association of REALTORS® et possède plus de 25 années d’expérience de la prestation de conseils stratégiques en marketing et en communication dans les secteurs public, privé et sans but lucratif.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.