Réflexions du président : Costa Poulopoulos revient sur la dernière année

Alors que s’achève mon mandat de président, je ne peux m’empêcher de revenir sur ce qui fut assurément une année inoubliable. Il me vient en tête un proverbe du grand philosophe grec Platon :

« Il est inutile de se mettre en colère contre les choses qui dépendent de nous et contre celles qui ne dépendent pas de nous. »

Je ne m’imaginais certainement pas à devoir naviguer dans les eaux turbulentes d’une pandémie mondiale lors de mon année à titre de président. Il n’existe aucun manuel qui nous dit quoi faire lorsque toutes les facettes de notre vie, y compris le métier que l’on pratique avec enthousiasme depuis des décennies, sont chamboulées.

Ça ne sert à rien de fulminer contre la pandémie : ce qui est devenu le plus important défi de nos vies est arrivé, et c’était à nous de tenter d’en tirer le meilleur parti.

En faisant le bilan de mon mandat, je ne me perdrai pas en conjectures, car honnêtement, je suis fier de la manière dont notre secteur a su persévérer. En ces temps incertains, les membres de l’ACI ont été des guides et des voix de la raison pour les Canadiens souhaitant déménager.

Je pourrais bien sûr me plaindre longuement du fait que je n’ai pas pu voyager à travers le pays, vous parler en personne et tisser de solides liens avec vous, mais je choisirai plutôt de me réjouir de nos réalisations.

Bon nombre de victoires n’ont pas fait les manchettes. Pensons à nos vétérans courtiers et agents immobiliers qui ont adopté de nouvelles technologies et appris à mener leurs activités virtuellement. Ça semblait intimidant en 2019, mais c’est devenu incontournable en 2020. Nous avons aussi redoublé d’ardeur pour créer des occasions pour celles et ceux qui se sentaient ignorés et faire de la diversité et de l’inclusion une priorité afin que l’ACI soit représentative de la mosaïque canadienne. Et que dire du fait que nous avons réussi à faire en sorte que notre secteur soit considéré comme service essentiel et que ses membres aient droit à des programmes d’aide gouvernementale pour traverser la pandémie?

Tout ça pour dire que je suis vraiment impressionné par la résilience des membres de l’ACI. Regardez tout le chemin parcouru en un an. Les ventes résidentielles nationales continuent, mois après mois, de battre des records. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, l’avenir ne s’annonçait pas rose en raison de l’incertitude engendrée par l’arrêt des activités économiques. Nous aurions pu être en colère et avoir peur de ce qui nous attendait, mais nous avons choisi de persévérer.

De mon côté, je suis prêt à faire part de mes apprentissages aux futurs membres du conseil d’administration, mais surtout, à passer plus de temps de qualité avec mon épouse, Mary, nos enfants et nos petits-enfants. Oui, nous sommes des courtiers et agents immobiliers, mais nous sommes avant tout des êtres humains, et il ne faut pas oublier de prendre le temps d’entretenir les liens qui nous unissent à nos êtres chers.

Merci à tous ceux et à toutes celles qui ont communiqué avec moi et m’ont donné des conseils, appris des choses et fait part de leurs critiques. Chaque courriel, appel et texto a contribué à ma croissance comme président, comme membre de l’ACI et comme personne. J’espère que les prochains leaders de l’ACI poursuivront sur la lancée que nous avons créée.

Τα λέμε

Costa Poulopoulos, président actuel de l’ACI et membre depuis 28 ans, a siégé à titre de président sortant de la London-St. Thomas Association of REALTORS®(LSTAR). Il a aussi œuvré au sein d’une diversité de comités, groupes de travail et groupes consultatifs de la LSTAR. En 2014, il a présidé l’Ontario Real Estate Association (OREA) et, en 2007 et 2008, était l’administrateur de la région ouest de l’OREA. Costa est aussi ancien président de la division du marketing de la LSTAR. Il s’est vu décerner deux fois le prix d’excellence pour sa contribution à la profession immobilière dans le sud-ouest de l’Ontario et à son association immobilière locale, soit en 2000 et en 2008. Costa parle trois langues. Ses idées et son matériel de marketing créatifs sont souvent utilisés dans le cadre de formations sur l’immobilier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *