Moderniser le processus de mise en application du Code REALTOR® renforcera notre réputation

Une chaîne n’est aussi forte que son maillon le plus faible. Dans cette perspective, nous déployons tous les efforts pour assurer la solidité de notre « chaîne REALTOR® », qui compte plus de 125 000 « maillons ». L’amélioration du processus d’application du Code REALTOR® nous permettra d’atteindre cet objectif.

Nous devons donc faire respecter de manière uniforme notre code national de déontologie, soit le Code REALTOR®, où sont définies les normes élevées de professionnalisme dans le domaine de l’immobilier que doivent respecter les personnes autorisées à utiliser la marque de commerce REALTOR®. Depuis trop longtemps, l’application du Code REALTOR® s’effectue de façon inégale, ce qui porte atteinte à notre réputation et suscite une attention indésirable de la part des médias, qui remettent en question l’éthique de tous les membres.

Dans le but de rétablir un haut niveau de professionnalisme, nous avons récemment demandé l’avis de nos membres, en l’occurrence, vous, sur la façon de renforcer l’image publique des détenteurs du titre REALTOR®. La participation à notre consultation ouverte a été très encourageante, alors que plus de 8 500 membres des chambres et associations de tout le Canada ont participé au sondage et aux consultations en personne. D’ailleurs, nous avons recueilli plus de 120 000 commentaires en ligne au sujet du Code REALTOR®.

Nous avons demandé aux participants de classer les énoncés suivants en fonction de l’importance qu’ils leur accordent :

  • Ma réputation auprès des clients est cruciale pour ma réussite professionnelle.
  • La réputation de la profession immobilière est importante à mes yeux.
  • L’application d’un code de déontologie est importante pour la valeur de la marque REALTOR®.
  • Il est important que les courtiers et agents membres respectent un code de déontologie.

Environ 75 % des répondants accordent une grande ou une très grande importance à chacun des énoncés ci‑dessus.

REALTOR Code french graphic

Il est évident que ces aspects comptent beaucoup pour nos membres, et nous tenons à ce qu’ils sachent que nous sommes à l’écoute. Nous nous sommes engagés à améliorer le processus d’application du Code REALTOR® afin de protéger à la fois les membres et la profession.

« Ma réputation me tient incroyablement à cœur, et ce, depuis 23 ans », indique Barb Sukkau, présidente de l’ACI. « Le moment est venu pour nous de nous tenir debout, collaborer et commencer à faire respecter le Code REALTOR®, afin que lorsque nous nous présentons au public et que nous portons l’épinglette REALTOR®, les gens sachent que nous sommes fiers de notre titre REALTOR® et que nos actions reposent sur une éthique rigoureuse. »

Nous en sommes arrivés à trois propositions qui permettraient d’améliorer l’application du Code REALTOR® :

  1. Créer un organisme immobilier à l’échelle provinciale ou nationale qui devient le seul à recevoir les plaintes et à faire appliquer le Code REALTOR®.
  2. Modifier le processus décrit dans les règlements de l’ACI de manière à ce que les chambres et associations soient tenues de mettre en application le Code REALTOR®, mais qu’il revienne à l’ACI de voir à la mise en application du Code lorsqu’une chambre ou association refuse de traiter une plainte ou n’est pas en mesure de le faire.
  3. Maintenir le statu quo, c’est-à-dire laisser aux chambres et associations le soin de mettre en application le Code REALTOR®, tout en établissant des sanctions importantes qui seront imposées aux chambres ou associations qui ne s’acquittent pas de cette obligation.

« Nous devons hausser la barre du professionnalisme et faire en sorte que la marque REALTOR® soit signe de valeur », a affirmé Jason Stephen, président élu de l’ACI et président du comité du Code REALTOR® de 2018.

Le Code REALTOR® de l’ACI sert, depuis plus de 40 ans, à mesurer le professionnalisme au sein du secteur structuré de l’immobilier. Ce code établit la norme de conduite qui, à bien des égards, va au‑delà des exigences de la loi. Il protège également les droits et les intérêts des consommateurs de services immobiliers.

Il faut retenir que si nous ne faisons pas preuve de solidarité face à cette question, nous exposons la réputation des membres à des risques. Grâce à un appui remarquable de la part de nos membres, nous pouvons aller de l’avant en ce qui concerne l’adoption d’un plan pour assurer le respect du Code REALTOR®, la valeur de la marque et la confiance qu’ont les courtiers et agents membres à l’échelle canadienne quant au respect de leur profession. Vous pouvez consulter les points détaillés qui seront soumis au vote lors de l’AGA de l’ACI, prévue le 9 avril 2019.

Jason Stephen, président sortant, est un agent immobilier agréé auprès de Royal LePage Atlantic et œuvre dans le secteur structuré de l’immobilier depuis plus de 20 ans. Jason est né et a grandi à Saint John. Il est fier d’avoir obtenu son diplôme en histoire et en sciences politiques de l’Université du Nouveau-Brunswick. Jason a également été membre ou président de plusieurs comités de l’ACI, notamment les comités responsables de la formation, de REALTORS Care et de l’action politique. Jason contribue activement à sa collectivité à titre de leader, bénévole et défenseur. Lorsqu’il ne travaille pas, Jason aime passer du temps avec sa famille, jouer au golf, voyager, se détendre devant un feu de camp dans la cour arrière et suivre les sports, surtout lorsqu’il s’agit de ses équipes préférées, soit les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, les Canadiens de Montréal, les Blue Jays de Toronto et les Raptors de Toronto.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@crea_aci
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

Log in as an administrator and view the Instagram Feed settings page for more details.