Une approche rurale dans un quartier prometteur en ville

Nous savons que les courtiers et agents immobiliers ont accumulé une vaste expérience et ont beaucoup d’idées et d’opinions à partager. Voilà pourquoi nous offrons le Coin des courtiers et agents immobiliers, qui se veut une tribune réservée aux membres afin qu’ils puissent partager entre eux des idées et opinions intéressant le secteur. Veuillez nous informer si vous souhaitez contribuer à cette tribune.

À l’automne 2012, nous avons ouvert un bureau satellite de Royal LePage, ici à Ottawa. Nos locaux pour commerce de détail de 1 000 pieds carrés comprennent 40 pieds de fenêtre et de façade, ce qui permet de commercialiser nos inscriptions et notre marché aux passants et aux conducteurs qui défilent dans la rue. Notre bureau de vente accueille l’équipe de John King seulement et consiste de moi-même (dirigeant), d’une petite équipe de vente et d’une petite équipe administrative. Je suis le chef d’équipe et je gère les activités quotidiennes au bureau.

Notre modèle consistait à développer une présence dans la rue, dans un secteur local et de nous faire connaître comme étant le bureau de vente « local » pour la vente de maisons. Nous voulions également créer une agence immobilière accueillante et physiquement interactive où se trouverait un bar à café et un coin-détente dont les consommateurs et les courtiers pourraient profiter.

Ayant voyagé à l’étranger, mon associé et moi avions remarqué des bureaux de vente immobiliers. Par exemple, les agences immobilières au Royaume-Uni et en France ont traditionnellement été exclusives et axées principalement sur le marché local. Si vous vouliez acheter quelque chose dans un secteur précis, il fallait vous adresser au courtier local. Nous avons cru que nous pourrions utiliser un concept « traditionnel » et introduire une approche locale, style rural, à un excellent quartier en plein essor.

Notre modèle fonctionne assez bien. Nous assistons à un afflux de nouveaux projets de copropriétés dans un rayon d’un kilomètre et à plusieurs autres dans un rayon de cinq kilomètres. Nous accueillons des gens de passage et avons remarqué que l’activité augmente dans notre quartier. Nous espérons qu’à l’avenir, nos bureaux étant situés à proximité d’environ 600 nouvelles copropriétés, notre achalandage local et notre base d’inscriptions augmenteront. Notre objectif est de bâtir notre marque au sein de la démographie immédiate.

Notre équipe s’agrandit constamment. Les agents profitent des nombreux avantages de travailler selon ce modèle, y compris un achalandage spontané croissant, une forte présence à l’échelle locale ainsi qu’une commercialisation et administration qui se font à l’interne.

Notre modèle diffère de tout ce que nous avons vu ou vécu dans notre ville; nos agents et le public sont donc un peu curieux d’apprendre ce que nous faisons et notre façon de faire. En fin de compte, nous ne sommes que des courtiers et agents immobiliers qui tentent de bâtir une entreprise solide et prospère.

Nos membres appuient une grande panoplie de modèles d’entreprises immobilières. Merci à John de nous avoir présenté le sien. Continuons la conversation! Faites-nous part de l’histoire à l’origine de votre modèle d’entreprise dans la case des commentaires ci-dessous.

 

John King détient son permis depuis 1993 et vend des biens immobiliers sur le marché d’Ottawa. Il est devenu dirigeant en 2004. Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans le secteur, John s’est diversifié et a ouvert sa propre entreprise où il continue d’avoir la réputation d’atteindre des résultats de vente constants et supérieurs. Il est fier lorsqu’il représente une propriété et il est digne du respect de ses collègues et clients.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *