Conseils de sécurité en ligne pour les courtiers et agents immobiliers

Il n’est pas surprenant que la plupart des courtiers et agents immobiliers utilisent des outils en ligne pour servir leurs clients, mais au-delà des défis que représente la maîtrise des logiciels et des applications, il y a la priorité absolue de sécuriser vos données. Les stratagèmes visant à voler vos données étant de plus en plus sophistiqués, le défi de la sécurité en ligne peut sembler être un travail à temps plein.

Selon l’IBM Security X-Force Threat Intelligence Index, 4 cyberattaques sur 10 sont initiées par hameçonnage. L’hameçonnage est une tentative de cibler et d’exploiter vos données par le biais d’appels téléphoniques, de courriels, de textos ou d’autres moyens visant à vous amener à divulguer des données sensibles. Votre ou vos adresses électroniques, votre adresse physique ou même votre numéro d’assurance sociale (NAS) peuvent être utilisés pour tenter d’usurper votre identité et d’accéder à vos comptes bancaires ou à d’autres cibles privilégiées.

Les outils d’hameçonnage comme ceux utilisés dans les courriels sont de plus en plus sophistiqués. Certaines tentatives d’hameçonnage peuvent même prendre la forme d’appels téléphoniques par des personnes se faisant passer pour des clients potentiels.

Mais n’ayez crainte! Kriteen Lahiry, directeur de la Technologie à l’ACI, et son équipe vous donnent leurs meilleurs conseils pour vous assurer de rester en sécurité en ligne.

« Doutez de tout, prévient M. Lahiry. De nos jours, nous avons tous besoin d’une formation de base pour pouvoir utiliser les outils en ligne en toute sécurité. »

Autres articles au Café ACI :

Ne divulguez jamais vos mots de passe  

Les mots de passe sont votre première ligne de défense pour garder vos données protégées et à l’abri des mains et des regards indiscrets. Vous écrivez vos mots de passe sur des papillons adhésifs que vous collez sur le bord de votre écran, pour ne pas les oublier? Si c’est le cas, arrêtez tout de suite, conseille M. Lahiry.

  • Utilisez des mots de passe efficaces composés d’au moins huit caractères et formés de lettres minuscules, de lettres majuscules, de chiffres et de caractères spéciaux.
  • Ne dupliquez pas vos mots de passe et, dans la mesure de possible, essayez de ne pas utiliser le trousseau d’accès de votre navigateur pour les mémoriser, car cela peut constituer une autre voie d’exploitation possible.
  • Utilisez un logiciel de gestion des mots de passe pour stocker et mettre à jour vos mots de passe. Ne les enregistrez pas dans une feuille de calcul ou un fichier texte, et ne les écrivez pas sur un papillon adhésif.

Conseil : M. Lahiry suggère KeePass, un logiciel ouvert de gestion de mots de passe gratuit, bien qu’il existe d’autres options payantes, comme Dashlane. Peu importe le logiciel que vous choisissez, assurez‑vous de le maintenir à jour.

Protégez vos appareils mobiles

« Il est plus difficile pour les courtiers et agents immobiliers de se méfier, car leur activité repose sur une interaction humaine, notamment en ligne, ce qui augmente le risque de problèmes de sécurité possibles », soutient M. Lahiry.

En tant que courtier ou agent immobilier, vous comptez sur votre téléphone, non seulement pour faire des appels, mais aussi pour vérifier vos courriels, vos textos et pour effectuer presque toutes les autres tâches nécessaires pour traiter avec vos clients et vos associés. N’oubliez donc pas de sécuriser vos appareils mobiles.

  • Assurez-vous que votre appareil est crypté. 
  • Utilisez un mot de passe/code pour verrouiller votre appareil.
  • Configurez le verrouillage automatique sur tous vos appareils. 
  • Activez la sauvegarde automatique et quotidienne de vos données, comme sur un service de stockage infonuagique.
  • Désactivez les applications et les paramètres dont vous n’avez pas besoin.
  • Maintenez les logiciels de vos appareils à jour, en particulier le système d’exploitation.
  • Installez/activez un antivirus/antimaliciel sur votre appareil et tenez-le à jour.

Protégez vos comptes en ligne

Qu’il s’agisse de courriels, de médias sociaux, de votre système de gestion de contenu (SGC) ou de gestion des relations avec la clientèle, de services de stockage infonuagique ou de tout autre compte en ligne, vous devez être vigilant, selon M. Lahiry. Cela signifie qu’il faut partir du principe que quelqu’un, quelque part, va vouloir vos données.

« En ce qui concerne le courrier électronique, je ne télécharge pas les images par défaut, même si la plupart des clients de messagerie ont cette capacité, car elles pourraient contenir des informations susceptibles de conduire à une exploitation du système. La plupart des clients de messagerie ont la possibilité de désactiver le téléchargement automatique d’images, dit M. Lahiry. Nous devons toujours nous méfier des différentes tactiques, et de leur combinaison, qui pourraient être utilisées pour obtenir nos données. »

  • Utilisez un mot de passe unique pour chaque compte.
  • Activez l’authentification multifactorielle (AMF) sur vos comptes, si elle est prise en charge. 
  • Configurez un courriel de récupération et des questions de sécurité pour restaurer l’accès à vos comptes.
  • N’utilisez pas de questions de sécurité auxquelles il est facile de répondre, comme des informations vous concernant que l’on peut trouver sur vos comptes de médias sociaux ou des informations que quelqu’un que vous connaissez pourrait deviner.

Soyez prudent avec les informations entrées dans vos outils commerciaux en ligne

Les outils en ligne, comme les signatures électroniques, sont devenus populaires depuis la pandémie. En tant que courtier ou agent immobilier, vous pouvez également vous servir d’outils plus sophistiqués, comme ceux utilisés pour la création et la maintenance de sites Web et l’amélioration du contenu numérique des courriers électroniques.

« Du point de vue de la sécurité, n’oubliez pas que chaque logiciel comporte des lacunes, même si les entreprises s’efforcent de les combler. Vous pouvez donc prendre des moyens pour assurer la sécurité de vos données telles que l’exécution d’une recherche de maliciels, la mise à jour du logiciel avec les derniers correctifs de sécurité et l’autorisation de la mise à jour automatique de votre système d’exploitation », énonce M. Lahiry.

  • Ne saisissez pas d’informations sensibles, telles que des informations bancaires, des noms d’utilisateur et des mots de passe, sur des sites Web auxquels vous ne faites pas confiance.
  • Lorsque vous recevez des courriels, ne cliquez pas sur les liens, sauf si vous connaissez la source et lui faites confiance.
  • N’ouvrez pas les pièces jointes que vous recevez de sources non fiables. 
  • N’ouvrez pas les pièces jointes que vous n’attendez pas, même si elles vous ont été envoyées par quelqu’un que vous connaissez.
  • Ne partagez pas d’informations sensibles ou confidentielles par courrier électronique, comme des informations relatives aux cartes de crédit, aux NAS et aux mots de passe.
  • Ne signez aucun document à moins que vous ne vous attendiez à ce que ce document vous soit envoyé par une source fiable.

Protégez-vous contre le vol d’identité

  • Consultez régulièrement votre dossier de crédit pour vérifier si vos informations personnelles peuvent avoir été compromises.
  • Protégez votre NAS. Si un organisme vous le demande, demandez s’il est légalement tenu de le faire et si une autre forme d’identification serait préférable.
  • Soyez extrêmement prudent lorsque vous fournissez des informations personnelles sensibles, même si nous comprenons que les courtiers et agents immobiliers doivent commercialiser leurs services, et que vous devrez donc communiquer votre nom et vos coordonnées.

Pour rester en sécurité en ligne, il faut être vigilant et comprendre que vous pouvez être attaqué à n’importe quel moment. Maintenez vos logiciels à jour, restez au courant des avis de sécurité en constante évolution et restez en sécurité.

L’équipe du Café ACI est responsable du blogue officiel de L’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Le blogue est un endroit chaleureux où l’ACI peut communiquer amicalement avec ses membres et lecteurs en leur faisant part de ses idées et perspectives tout en prenant une tasse de café virtuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.