Les outils technologiques popularisés durant la pandémie ne sont pas près de disparaître

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, les courtiers et agents immobiliers ont subi les hauts et les bas des restrictions liées à la pandémie dans différentes provinces et à des moments différents. De nombreux courtiers et agents ont su moduler leur façon de faire affaire avec leurs collègues et leurs clients.

L’intégration des technologies émergentes est une tendance qui a été observée pendant la pandémie et qui ne montre aucun signe de ralentissement. Zoom et d’autres plateformes de vidéoconférence ont permis à plusieurs participants de se rencontrer et de communiquer lorsque les interactions en personne n’étaient pas possibles. Ces plateformes sont de plus en plus utilisées lorsque les réunions en face à face avec les collègues ou les clients ne sont pas considérées comme nécessaires. Les signatures électroniques, les visites en 3D, les mises en valeur virtuelles et les visites libres diffusées en direct ont été utiles au début de la pandémie, et le resteront à l’avenir.

Outils de communication – connaître les préférences de ses clients

Jennifer Evelyn, dirigeante d’agence chez RE/MAX Hallmark First Group Realty, à Oshawa, en Ontario, et membre de l’ACI, affirme que certains de ses clients préfèrent utiliser ces nouveaux outils virtuels et d’autres non. Il est donc important de connaître les préférences des clients et de s’y adapter dans la mesure du possible.

Mme Evelyn a travaillé avec une famille avec de jeunes enfants qui quittait la région de London, en Ontario, pour s’installer dans la région de Durham, à l’est de Toronto. La première fois qu’ils ont vu leur nouvelle maison en rangée, c’était virtuellement plutôt qu’en personne.

« Toutes les visites ont été faites de façon virtuelle par FaceTime, dit Mme Evelyn. C’est intéressant de noter qu’ils ont carrément dit qu’ils auraient préféré le faire en personne. Évidemment, ce n’était pas possible à ce moment-là. »

La famille a ensuite décidé qu’une maison détachée répondrait mieux à ses besoins. Cette fois, ils ont pu visiter des maisons en personne avec les précautions de sécurité en place, comme le port du masque.

« Nous nous sommes assurés que personne n’entre dans la maison lorsqu’ils étaient là », précise Mme Evelyn.

Même avec des outils de plus en plus performants qui permettent aux clients d’inspecter les plans d’étage et de faire des visites virtuelles, « c’est différent une fois qu’on entre physiquement dans une maison et qu’on y vit, et qu’on découvre qu’elle n’offre peut-être pas tout ce dont on pensait avoir besoin auparavant », ajoute Mme Evelyn. Les clients ont des niveaux de confort différents et certains, comme cette famille, préfèrent les visites en personne lorsque cela est possible. Et comme les restrictions liées à la pandémie s’assouplissent dans tout le pays, certains clients se sentent à l’aise de ne pas porter le masque, avec une distanciation sociale ou en connaissant le statut vaccinal des gens lorsqu’ils visitent une propriété. D’autres ne montrent aucun signe de vouloir renoncer au port du masque.

Woman talking on phone

Passer d’un service de courtage traditionnel à un service de courtage en ligne

Ron Parpara, agent immobilier chez eXp Realty, à Vancouver, en Colombie-Britannique, dit qu’il était déjà à l’aise avec les outils numériques, mais que « la pandémie nous a poussés à rendre ces plateformes numériques plus accessibles qu’auparavant ». Par exemple, il a opté pour un service de courtage entièrement infonuagique au lieu d’utiliser un bureau physique, et a réaffecté les économies réalisées à l’acquisition de talents, à l’augmentation du personnel et au soutien pour son équipe.

« Un courtage en ligne signifie que tout se fait par téléphone, par courriel et par Internet », ajoute-t-il. Cela signifie signer des documents avec des signatures électroniques et rencontrer ses clients et son équipe immobilière via FaceTime et Zoom, autant d’avancées technologiques accélérées par la pandémie.

Conseil : Il est facile d’établir le lien entre WEBForms® – ACI et votre fournisseur de signatures électroniques, ce qui vous permettra d’économiser du temps au moment de conclure la transaction.

La pandémie a incité M. Parpara à agrandir son équipe et à reconnaître la valeur d’avoir un bon soutien dans un marché souvent frénétique comme celui des deux dernières années. « Il est très difficile de gérer cette intensité seul, affirme-t-il. Le fait de pouvoir compter sur une équipe de base solide fait toute la différence et offre également une plus grande valeur ajoutée à nos clients. »

Le virtuel permet de faire tomber les barrières géographiques

Corey Breau, courtier responsable chez RE/MAX Professionals Saint John Inc., au Nouveau-Brunswick, et président de la St. John Real Estate Board, dit qu’il s’est tourné vers les outils virtuels au plus fort de la pandémie.

« La pandémie a accéléré l’adoption de ces outils et nous a forcés à les utiliser, affirme M. Breau. Je me servais déjà de DocuSign® pour les signatures, mais j’ai ajouté Zoom, YouTube et des applications vidéo au fur et à mesure que je me sentais plus à l’aise. Les méthodes virtuelles conviennent à la fois aux acheteurs et aux propriétaires-vendeurs, et permettent de réduire le nombre de personnes dans la maison à vendre. Nous attirons également plus d’acheteurs de l’extérieur de cette façon. »

Puisque l’abordabilité du logement continue de poser problème et que le télétravail devient une solution permanente pour plusieurs travailleurs, M. Breau croit que les acheteurs seront de plus en plus attirés vers des plus petites communautés rurales, rendant ainsi plus intéressantes les options virtuelles comme les visites en 3D et les mises en valeur virtuelles.

Les courtiers et agents immobiliers doivent être ouverts à tous les outils de communication qui conviennent le mieux à leurs clients. « Je veux m’assurer que mes clients se sentent à l’aise avec moi et qu’ils demeurent engagés, pour qu’ils puissent me demander ce qu’ils veulent, comme ils le veulent », ajoute M. Breau.

Avantages des outils de REALTOR.ca et de l’ACI 

Diffusion en direct de REALTOR.ca

Offrez des visites libres en direct afin de promouvoir vos inscriptions, de faire visiter des propriétés et d’interagir avec des acheteurs en temps réel.

SDDMC de REALTOR.ca

Le SDDMC de REALTOR.ca est un service administré pour les courtiers et agents immobiliers, de même que pour les propriétaires d’agence, qui veulent diffuser leurs inscriptions sur divers sites Web et afficher davantage d’inscriptions sur leur propre site Web.

Application REALTOR.ca – Mes stats

Surveillez facilement vos inscriptions et clients potentiels de partout, en tout temps. Faites un suivi de vos inscriptions, envoyez des rapports à vos clients et répondez aux clients potentiels grâce à l’application REALTOR.ca – Mes Stats.

Données sur les consommateurs

Restez au fait des données sur les visiteurs de REALTOR.ca et de leur parcours dans l’immobilier canadien. Explorez les tendances d’un océan à l’autre ainsi que dans les collectivités dans lesquelles vous travaillez grâce au Rapport sur les données d’utilisation de REALTOR.ca.

WEBForms® – ACI

WEBForms® –ACI, optimisé par TransactionDESK®, est une solution complète de gestion de documents et de transactions qui permet de réduire le temps consacré aux formalités et qui simplifie vos transactions immobilières. De l’offre à la conclusion de la vente, WEBForms® – ACI est tout ce dont vous avez besoin pour obtenir et partager les formulaires les plus à jour des chambres ou associations, notamment des formulaires relatifs à CANAFE, aux transactions commerciales et aux recommandations de clients étrangers.

L’équipe du Café ACI est responsable du blogue officiel de L’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Le blogue est un endroit chaleureux où l’ACI peut communiquer amicalement avec ses membres et lecteurs en leur faisant part de ses idées et perspectives tout en prenant une tasse de café virtuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.