Conseils de sécurité pratiques pour travailler en immobilier

Le secteur de l’immobilier repose sur l’établissement de relations, que ce soit avec le dirigeant de votre agence, vos collègues, des clients potentiels, vos clients actuels ou vos anciens clients.

Les courtiers et agents travaillent souvent en personne avec des inconnus, dans des endroits peu familiers ou éloignés. Puisqu’ils se retrouvent parfois dans des positions vulnérables, il est important de donner des moyens de faire de leur sécurité une priorité.

Alors qu’on encourage les résidents de plusieurs régions du Canada à rester chez eux le plus possible pour stopper la transmission communautaire de la COVID-19, vous devez peut-être rencontrer occasionnellement des clients ou d’autres professionnels puisque vous travaillez dans un secteur jugé essentiel.

Comment pouvez-vous vous protéger dans les situations où vous sentez que votre sécurité est compromise?

Rencontrer de nouveaux clients pour la première fois

Avant la rencontre, obtenez le plus d’information possible sur cette personne (même si elle vous a été recommandée). Vérifiez son identité pour vous assurer qu’elle est bien celle qu’elle prétend être. En plus de vérifier son nom complet et ses coordonnées, vous pouvez confirmer son identité en allant sur les médias sociaux ou faire une recherche rapide dans Google afin de repérer des signaux d’alarme.

Dans votre voiture

Les courtiers et agents passent beaucoup de temps dans leur voiture. Celle-ci peut servir de bureau, de cafétéria, de moyen de transport ou même à prendre la fuite.

Gardez votre réservoir d’essence au moins à moitié plein, surtout lorsque vous montrez des propriétés rurales. Vous ne voulez pas tomber en panne sur une route sombre et déserte. Procurez-vous des câbles de démarrage, le matériel nécessaire pour changer un pneu, un chargeur de téléphone portable et tout ce que vous pourriez avoir besoin selon les conditions météorologiques (par exemple, une pelle et des vêtements d’hiver en cas de tempête hivernale ou une paire de bottes de pluie si votre région est sujette aux inondations).

Dans la mesure du possible, garez-vous sous un lampadaire où vous pourrez voir clairement votre voiture depuis la propriété.

Conseils de sécurité généraux pour les visites libres

Même si certains professionnels de l’immobilier n’organisent pas de visites libres en personne pour le moment, il est important de penser à l’avenir. Comment pouvez-vous vous protéger si vous devez faire des visites libres en personne? Voici quelques conseils tirés de la trousse de ressources sur la sécurité de la National Association of REALTORS® que nous avons adaptés.

  1. Profitez de la lumière du jour : Si vous faites visiter une propriété en personne, faites-le avant la tombée de la nuit autant que possible. Si vous devez faire visiter une propriété en soirée, faites en sorte que tout soit éclairé et visible en ouvrant les rideaux et les lumières à l’intérieur et à l’extérieur. Informez un collègue ou un membre de votre famille de votre horaire et communiquez avec cette personne si vous êtes en retard.
  2. Vérifiez votre service cellulaire : Dans la mesure du possible, assurez-vous d’avoir une réception cellulaire dans toute la propriété avant de la faire visiter à de nouveaux clients. Les murs épais d’un bâtiment commercial ou encore l’emplacement isolé d’une propriété rurale pourraient interférer avec votre service.
  3. Donnez signe de vie et ayez un code de détresse : Créez un mot ou une phrase secrète dont vous pourriez vous servir pour alerter un collègue si vous vous sentez en danger. Ces codes se glissent discrètement dans une conversation sans alerter la personne qui est avec vous. Par exemple : « Bonjour, c’est moi, Monique. Je suis avec M. Aubut à la propriété de la rue Saint-Jean. Pourrais-tu m’envoyer le DOSSIER ROUGE par courriel? »
  4. Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini : Ne supposez pas que tout le monde a quitté les lieux à la fin d’une visite libre. Vérifiez toutes les pièces et la cour arrière avant de verrouiller les portes.
  5. Montrez sans diriger : Lorsque vous faites visiter une maison, laissez toujours votre client potentiel marcher devant vous. Ne l’invitez pas à vous suivre, mais indiquez-lui plutôt la direction à suivre. Vous pouvez lui faire signe d’avancer en disant par exemple : « La cuisine se trouve à votre gauche ».
  6. Rencontrez les voisins : Si vous pensez qu’il faudra un certain temps avant qu’une propriété ne se vende, faites connaissance avec certains voisins immédiats. Vous vous sentirez plus à l’aise de savoir qu’ils reconnaissent votre véhicule, et ils seront moins inquiets de l’étranger (vous) qui visite fréquemment leur quartier.
  7. Planifiez : Avant de faire visiter une propriété pour la première fois, prenez quelques minutes pour vérifier chaque pièce et déterminer au moins deux issues de secours. Assurez-vous de déverrouiller toutes les serrures à pêne dormant pour faciliter l’accès à l’extérieur si vous ne vous sentez pas en sécurité.
  8. Ne prononcez pas le mot « vacant » : Lorsque vous décrivez une propriété, ne dites jamais qu’il s’agit d’une propriété « vacante ». Cela risque d’être perçu comme une invitation pour les criminels. Visitez toujours les propriétés vacantes à la lumière du jour. Avant d’entrer, soyez à l’affût de signes indiquant que quelqu’un est entré par effraction ou vit dans la propriété vacante, comme une fenêtre ouverte ou cassée, des graffitis sur les murs ou des ordures dans un coin.

Lorsqu’il est possible de le faire, demandez aux invités à la visite libre de signer un registre ou de laisser une carte professionnelle afin de savoir qui se trouvait dans la propriété et à quelle heure environ.

Une autre façon de ne pas se retrouver dans une position potentiellement vulnérable, seul lors d’une visite libre, consiste à profiter des outils numériques à la disposition des courtiers et agents.

Demeurer en sécurité pendant la pandémie de la COVID-19

Nous sommes conscients que plusieurs d’entre vous ont encore des interactions en personne, c’est pourquoi nous vous recommandons de suivre les mesures de santé publique de base :

  • pratiquez une distanciation physique sécuritaire;
  • portez un couvre-visage;
  • lavez-vous régulièrement les mains (ou utilisez du désinfectant pour les mains);
  • évitez de vous toucher le visage, le nez, la bouche et les yeux si vous ne vous êtes pas lavé les mains.

Vous devriez également désinfecter les surfaces dans les zones passantes de votre bureau ou d’une propriété où vous travaillez.

Remarque : nous recommandons à nos membres de se référer à Santé Canada ou à d’autres autorités de santé publique pour connaître les lignes directrices, les restrictions et les précautions les plus à jour concernant la COVID-19.

Pour obtenir plus de conseils, visitez le Lien IMMOBILIERMC ou lisez notre article sur la sécurité.

Vous pouvez aussi consulter d’autres ressources en matière de sécurité pour les courtiers et agents sur le site de la National Association of REALTORS®.

Vous avez un conseil de sécurité pour vos collègues? Écrivez-le à la section Commentaires ci-dessous.

L’équipe du Café ACI est responsable du blogue officiel de L’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Le blogue est un endroit chaleureux où l’ACI peut communiquer amicalement avec ses membres et lecteurs en leur faisant part de ses idées et perspectives tout en prenant une tasse de café virtuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *