La Banque du Canada affiche la plus forte hausse de taux en 20 ans

Dans une action transparente, la Banque du Canada poursuit son objectif de resserrement quantitatif en augmentant son taux cible du financement à un jour de 0,5 % pour l’établir à 1 %. Le taux officiel d’escompte s’élève donc à 1,25 % et le taux de rémunération des dépôts à 1 %.

La Banque du Canada a l’habitude de procéder lentement, un quart de point à la fois, mais l’inflation mesurée par l’IPC de 5,7 % en février, le deuxième mois consécutif avec une inflation dépassant les 5 %, a poussé l’institution à agir.

De plus, la Banque a dit qu’elle ne se limitera pas à une hausse des taux d’intérêt; elle réduira aussi graduellement son bilan. À compter du 25 avril 2022, la Banque ne remplacera plus les obligations du Canada qui arrivent à échéance.

En outre, la Banque a révisé ses projections de croissance pour le Canada : 4,25 % pour 2022 et 3 % pour 2023, soit une augmentation de 0,25 % et une baisse de 0,25 % respectivement par rapport aux estimations du Rapport sur la politique monétaire de janvier.

La hausse des prix du pétrole, du gaz naturel et d’autres produits de base; les retards de fabrication et de livraison dus au variant BA.2 d’Omicron; le conflit en Ukraine; les corrections persistantes du secteur immobilier chinois et une inflation aux États-Unis plus forte que prévu (qui devrait se traduire par une politique monétaire moins accommodante) ont tous joué sur les projections de croissance mondiale et sur l’inflation mondiale.

Au Canada, la Banque a indiqué que la croissance au premier trimestre 2022 a été plus forte que prévu, ce qui a fait plonger le taux de chômage à 5,3 % en mars, le taux le plus bas depuis que Statistique Canada compile cette donnée (1976). L’Ontario et le Québec ont affiché deux des plus fortes créations d’emplois jamais enregistrées, ce qui maintient la pression à la hausse sur les salaires et restreint davantage encore un marché de l’emploi déjà extrêmement serré.

Les estimations du taux d’inflation pouvant dépasser les 6 %, bien au-delà de la cible de la Banque (2 %), l’objectif est donc manifestement la stabilisation des prix et la création de conditions soutenant un maximum d’emplois durables.

Les observateurs s’entendent pour dire que la Banque du Canada continuera à hausser les taux en 2022 pour ramener l’inflation dans la fourchette cible de 1 % à 3 %. Les marchés s’attendent à ce que la hausse atteigne un point et demi pour s’établir à 2,5 % d’ici la fin de l’année. C’est un point complet au-delà des prévisions des observateurs il y a un mois à peine.

Les grandes banques à charte canadiennes affichent actuellement des prêts hypothécaires de cinq ans à un taux fixe spécial d’environ 3,79 %. Les emprunteurs peuvent souvent négocier un taux selon leur solvabilité et le volume de l’ensemble de leurs opérations bancaires auprès du prêteur hypothécaire.

La prochaine annonce de la Banque du Canada sur le taux directeur est fixée au 1er juin 2022.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@crea_aci
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

Log in as an administrator and view the Instagram Feed settings page for more details.