Quatre conseils pour que le temps consacré au bénévolat compte

Une chose que nous, les détenteurs du titre REALTORS®, avons en commun : nous aimons donner en retour.

Participez à n’importe quelle activité caritative ou scolaire locale, et vous constaterez qu’il y a au moins un courtier ou agent immobilier qui y donne de son temps.

Le bénévolat est un excellent moyen pour nous de bâtir des relations, de développer notre réseau et, surtout, de jouer un rôle significatif dans les collectivités où nous vivons et travaillons. Tandis que certains d’entre nous adoptent cette approche sur le terrain, d’autres donnent une portion de leur commission à une cause digne d’intérêt. Certains d’entre nous font même les deux!

Peu importe la manière que vous choisissez de redonner à votre collectivité, vous voudrez assurément répondre à ces questions :

  1. La collectivité et l’organisation auxquelles vous donnerez de votre temps en profiteront-elles?
  2. Est-ce une façon sage de mettre à profit votre temps et votre argent?

Voilà donc deux questions importantes lorsque vous cherchez des occasions de bénévolat. En effet, vous voudrez vous assurer de rendre service à votre collectivité et d’utiliser votre temps et vos ressources sagement.

En tant qu’ancien président de la Victoria Real Estate Board (VREB), ancien directeur de la VREB et cofondateur-directeur de Good Game Charity Society, j’ai appris plusieurs choses sur la manière de tirer le maximum de nos efforts bénévoles.

1.Choisir une organisation ou une cause qui vous tient à cœur

Devriez-vous porter secours à ceux qui ont faim? Aider des enfants à faire leurs devoirs? Entraîner une équipe de football? Il y a des centaines de causes et d’organisations qui ont besoin d’aide. Je vous suggère de trouver celle qui vous interpelle et qui signifie quelque chose pour vous sur un plan plus personnel. Lorsqu’une cause vous tient à cœur, vous serez porté à démontrer plus de constance et à vous amuser. Lorsqu’on s’amuse, on fait un meilleur travail, et celui-ci a un impact plus grand.

2. Assurez-vous de connaître vos tâches

Vous ne voudrez sûrement pas vous présenter à une activité pour ensuite vous tourner les pouces, vous traîner les pieds ou pire, sentir que vous dérangez.

Posez des questions afin de savoir quel est exactement le travail qui vous attend. Idéalement, ce sera quelque chose que vous, et seulement vous, pourrez bien faire. Vous vous sentirez mieux d’avoir apporté votre contribution, et les autres seront impressionnés.

3. Posez des questions

Si quelqu’un communique avec vous pour vous demander de donner de votre temps et de votre argent, c’est normal de poser des questions. N’hésitez pas à exiger plus de précisions quant au nombre d’heures ou à la somme d’argent demandée et à toute autre attente qu’on pourrait avoir envers vous.

Si certaines personnes préfèrent une activité ponctuelle, d’autres voudront dédier une part de leur temps sur une base hebdomadaire ou mensuelle. Le choix vous revient, et ces options présentent toutes deux des avantages.

4. Utilisez votre réseau

Alors, vous avez posé toutes les bonnes questions, mais l’activité de bénévolat ne semble pas vous convenir. Vous pouvez toujours faire appel à votre réseau personnel et fournir l’excellente référence d’une personne qui, selon vous, conviendra mieux à ce rôle.

Si vous ne savez par où commencer, vous pourriez aussi communiquer avec votre chambre immobilière locale ou association provinciale, et demander si vous pourriez siéger à un comité : un excellent moyen de participer et d’en apprendre plus sur notre secteur en pleine évolution.

Quoi que vous choisissiez, il suffit de commencer. Trouvez la cause qui vous amènera à vous réaliser maintenant. Vous en serez heureux et votre collectivité vous remerciera.

Kyle Kerr est partenaire associé chez Prime Real Estate à Victoria, en Colombie-Britannique. Il est reconnu pour son travail acharné, son empressement à relever tout défi qui se présente sur son chemin, de même que pour son enthousiasme à mettre la main à la pâte et à donner un coup de main à quiconque en a besoin. Oui, tout cela, et toujours avec une excellente attitude. Depuis qu’il a commencé en tant que détenteur du titre REALTOR® en 2010, il a rapidement évolué dans le secteur pour décrocher le rôle de président de la Victoria Real Estate Board en 2018. Il applique cette même détermination, ce même dynamisme et ce même dévouement lorsqu’il travaille avec des clients pour leur offrir ce qu’ils recherchent, que ce soit une nouvelle propriété ou le meilleur prix sur celle qu’ils vendent. Depuis qu’il a fondé le réseau de professionnels en 2010, jusqu’à ce qu’il travaille à la VREB et soit cofondateur de Good Game Charity Society, on le reconnaît comme un bénévole infatigable dans sa collectivité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *